Un sexagénaire qui vit dans une camionnette avec son chat à Nantes, reçoit l’aide inespérée de voisins au grand cœur

Émus par le sort de Yves et de son chat, des habitants du quartier des Dervallières ont décidé de se mobiliser pour lui venir en aide. 

publicités

Depuis plusieurs mois, Yves Delobelle, 64 ans, vit dans sa vieille camionnette bleue stationnée sur le parking de la piscine des Dervallières, à Nantes (Loire-Atlantique). Ancien éleveur de chèvres dans le Limousin, Yves Delobelle a résidé quelques années à Madagascar où il a ouvert un petit restaurant avant de revenir dans l’Hexagone, vivant de petits boulots.

Domicilié un temps dans un appartement insalubre de la rue d’Allonville, à Nantes, le sexagénaire a fini par acheter une vieille camionnette dans laquelle il a casé toutes ses affaires, un matelas et une cuisinière, avant de prendre la route il y a six ans.

publicités

« Au début ça me plaisait beaucoup, pouvoir me déplacer où je voulais, pouvoir me garer où je voulais. Avec le temps et les hivers passant, c’est devenu plus difficile », confie M. Delobelle à nos confrères de France 3.

Désormais au RSA, Yves Delobelle s’est installé sur le parking des Dervallières il y a environ 6 mois en compagnie de son chat Ouistiti.

publicités

« C’est bien de faire des choses pour d’autres pays dans le monde, mais c’est bien aussi de s’occuper de ceux qui sont à côté »

La présence d’Yves Delobelle a fini par attirer l’attention des riverains, et notamment celle de Nathalie Mainguet qui l’a aperçu plusieurs fois pendant qu’elle promenait ses chiens cet été.

« Yves était toujours sur ce banc, avec un roman et son chat. Ici, au Val de Chézine, on est nombreux à promener nos chiens, on se connaît, on se salue. Et puis, un autre jour, j’ai vu Yves au volant de sa camionnette, toujours avec son chat et un roman », a expliqué Mme Minguet aux journalistes de France 3.

Touchée par la situation du sexagénaire, surnommé « l’homme à la camionnette bleue », elle a décidé de lui venir en aide. D’abord en lui apportant quelques victuailles, puis en alertant ses voisins à travers une page créée sur Facebook avec une riveraine pour faire connaître l’histoire d’Yves Delobelle. Une autre personne a ensuite lancé une cagnotte en ligne afin de récolter des dons.

« C’est bien de faire des choses pour d’autres pays dans le monde, mais c’est bien aussi de s’occuper de ceux qui sont à côté », observe Nathalie Mainguet.

Un logement potentiel dans une HLM

L’initiative connaît rapidement un franc succès, les bonnes volontés affluent et Yves Delobelle reçoit des denrées alimentaires pour lui et son chat, des livres ainsi que des visites sur le parking de la piscine des Dervallières.

« Il y a au moins une ou deux personnes qui passent chaque jour me voir », souligne M. Delobelle.

Une pétition destinée à faire en sorte que l’ancien éleveur de chèvres obtienne un logement social a également été lancée sur la Toile.

Cette semaine, le bailleur social Nantes Métropole Habitat a pris contact avec Yves Delobelle afin de lui faire visiter un T1 dans le quartier Bellevue. La visite doit avoir lieu ce vendredi après-midi.

Si la visite est concluante, les dons reçus via la cagnotte devraient permettre au sexagénaire de s’installer dans son nouveau logement et de payer ses charges.

Source: theepochtimes

Franbuzz sur Facebook

Répondre