Accusé de provocation raciste, le restaurant nantais « Le Nez grillé » contraint de changer de nom après 60 ans

Un établissement réputé de la ville de Nantes a été renommé après des accusations de racisme émanant d’une pétition mise en ligne par un anonyme. La propriétaire des lieux confesse avoir «eu peur» des réactions, en pleine affaire George Floyd.

publicités

Alors que depuis 60 ans les Nantais se rendaient au « Nez grillé », le restaurant a désormais perdu sa dernière lettre pour devenir « Le Nez grill ». En effet, à la suite d’une pétition, l’enseigne a été accusée de provocation raciste par un petit nombre de personnes, contraignant la gérante à changer le nom du restaurant.

Pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué, le nom « Le Nez Grillé » est un jeu de mots faisant référence aux navires négriers de l’époque, qui transportaient des esclaves noirs pour en faire commerce. Un nom qu’un anonyme a visiblement décidé de dénoncer.

publicités

La menace pétitionnaire ?

Jusqu’alors, Adeline a déclaré ne jamais s’être interrogée sur ce nom, elle a donc été plus que surprise en apprenant qu’elle était accusée de provocation raciste : « Un beau matin, j’ai trouvé une remarque sur le site Tripadvisor et j’ai découvert qu’il y avait une pétition demandant le changement du nom ou carrément la fermeture du restaurant », a-t-elle expliqué à CNews.

À noter que l’établissement se situe à quelques centaines de mètres du Mémorial de l’abolition de l’esclavage. Cependant, pour Frédérique de Boulois, président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (44), le nom de ce restaurant ne posait pas de problème. Au contraire, il permettait justement au passé de cette ville de ne pas être oublié.

publicités

« Je me suis posé la question de ce que dirait Aimé Césaire ou Nelson Mandela, et je pense qu’au contraire ils voudraient que les images ou ce qui représente ce qui a été une part de l’histoire de la France ne soit justement pas caché mais reste au yeux de tous pour rappeler cet héritage culturel », a-t-il expliqué.

« La solution la plus simple »

Néanmoins, malgré le fait que seulement moins d’une centaine de personnes aient signé la pétition, Adeline a préféré se résoudre à changer le nom de son établissement, craignant de voir son restaurant tagué ou même cassé.

« Ce n’est pas sans conséquences. Cela a un coût et cela peut avoir des conséquences commerciales. On a choisi la solution la plus simple, pour faire plaisir à tout le monde », a expliqué Adeline. En conséquence, « Le Nez Grillé » a donc perdu son « é » pour devenir « Le Nez Grill ».

Une situation jugée absurde pour de nombreux internautes et habitants nantais, mais qui aura eu raison du nom du restaurant.

Franbuzz sur Facebook

Répondre