Affaire Quesada: une ancienne candidate des 12 coups de midi dévoile les SMS cochons que Christian Quesada lui envoyait

Mis en examen et écroué pour détention d’images pédo-pornographiques, Christian Quesada est aujourd’hui en prison. Sur le plateau de TPMP, le procureur de la République a donné plus d’informations sur les investigations autour du « Professeur » des 12 Coups de midi. Dans l’entourage de l’ancien candidat, les langues se délient. Patrice Laffont a exprimé ses doutes sur le personnage, bien avant la révélation de l’affaire. On a appris aussi qu’il avait été condamné par le passé que la production du jeu lui avait demandé de fermer un blog douteux.

Depuis que Christian Quesada est derrière les barreaux, certains tombent de haut. D’autres, au contraire, semblent avoir toujours su que le maître de midi n’était pas celui qu’il disait être… Emeline semble faire partie des deux catégories à la fois. Dans les colonnes de Closer, l’ancienne candidate de l’émission de Jean-Luc Reichmann a fait de nouvelles révélations qui font froid dans le dos.

publicités

La jeune femme, qui a fait sa connaissance en 2016 pendant sa participation au jeu télévisé, raconte : « Le tournage de l’émission durait toute la journée et j’ai eu l’occasion de déjeuner avec lui. On avait pas mal discuté.  » Jusque là, tout va bien, mais le surdoué des jeux télé ne se contente pas de cette rencontre et la cherche sur les réseaux sociaux… c’est là que le maître de midi aurait commencé à déraper.

« Ensuite, il m’avait retrouvée sur Facebook et Twitter et il m’avait envoyé un message privé (…) Il ne m’avait jamais draguée avant de m’envoyer des photos de son sexe en janvier 2018 « . Même après avoir reçu ces photos non sollicitées, la candidate le regardait toujours avec un oeil bienveillant : « J’étais convaincue qu’il était maladroit, mais qu’il n’avait pas voulu m’envoyer des photos cochonnes. Je me suis dit « Qui fait ça en 2018 ? » Et j’avais du respect pour lui et ce qu’il représentait. »

publicités

Après avoir appris que celui qu’elle admirait possédait des centaines de photos et de vidéos compromettantes dans son ordinateur, Emeline était sous le choc : « Je me suis pris une claque, parce que j’ai le sentiment d’avoir été manipulée. » Elle n’est sûrement pas la seule…

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre