Aisne- France: Deux enfants de 4 et 6 ans abandonnés sur le trottoir car aucun des parents ne veut la garde

Un couple de l’Aisne, en France, a été jugé pour abandon d’enfants.  Lui a 30 ans. Elle, 25. Ensemble, ils ont eu deux enfants. Début 2018, ils ont rompu et ont décidé de se partager la garde, lui la semaine et elle le week-end. Mais le tribunal correctionnel de Laon, dans l’Aisne, a condamné le couple habitant dans la Thiérache (Aisne) pour soustraction à ses obligations légales, compromettant la santé, la sécurité, la moralité ou l’éducation de ses enfants, rapporte L’Union.

publicités
Le tribunal de Laon, dans l’Aisne. — Google Maps (Illustration)

En réalité, c’est un peu plus compliqué. «  La mère a autre chose à faire, elle travaille, son logement ne lui permet pas de les accueillir dans de bonnes conditions et elle ne veut pas s’encombrer avec eux  », résume l’avocat des enfants, âgés au moment des faits de 4 et 6 ans. « Le père n’en veut pas non plus et pour être certain de ne pas les avoir, il dit à l’aide sociale à l’enfance qu’il peut péter les plombs à tout moment, qu’il est impulsif et qu’il risque de les frapper. Alors ils jouent au ping-pong, ils se renvoient les enfants et parfois, ils reviennent comme un boomerang », explique Me Vignon, dans des propos rapportés par  L’Union.

Jusqu’au jour où les deux petits garçons ont été abandonnés sur un trottoir, en pyjama et sous la pluie, avec leurs affaires. «  Elle les a déchargés comme des encombrants que l’on met devant chez soi en attendant le ramassage. » Une scène « surréaliste ».
Elle les a déchargés comme des encombrants que l’on met devant chez soi en attendant le ramassage. Ce syndrome d’abandon risque de les accompagner toute leur vie.’ dénonce Me Philippe Vignon, l’avocat des enfants.

publicités

Le père, également jugé pour des coups de ceinture donnés à l’aîné des deux fils, a été condamné à huit mois de prison avec sursis, avec obligation de suivre un stage de responsabilité parentale à ses frais. La mère, qui a exprimé des regrets, a écopé de la même peine. Ils devront également verser 5000 euros à chacun de leurs enfants, à savoir 2000 pour la mère et 3000 pour le père. Les enfants, eux, ont été placés en famille d’accueil avec un droit de visite d’une heure par mois pour les parents.

 

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre