Après le décès de son fils de 4 ans- Disney refuse qu’un père en deuil mette une pierre tombale à l’effigie de Spider-Man

La famille d’un petit garçon de 4 ans décédé d’une maladie génétique à Maidstone, au Royaume-Uni, est dévastée après que Disney eut refusé d’autoriser que sa tombe soit ornée d’une pierre tombale à l’effigie de Spider-Man.

Le petit Ollie Jones, un immense admirateur du superhéros de Marvel qui a eu le plaisir de le rencontrer à Disneyland, a perdu la vie en décembre dernier à l’âge de 4 ans, après avoir lutté contre la leucodystrophie, une maladie génétique rare avec laquelle sa sœur Laillah vit également. La famille est naturellement effondrée et voulait une tombe avec un design spécial de Spiderman dont le petit Ollie était grand fan.

publicités
image: The Sun

Cependant, le conseil local de Maidstone, au Royaume-Uni, a déclaré qu’il avait besoin de l’autorisation de Marvel, qui détient les droits sur le personnage de bande dessinée, pour l’approuver. Malheureusement, Disney, propriétaire de Marvel depuis 2009, a cité une décision prise par Walt Disney lui-même qui interdit l’utilisation de personnages appartenant à Disney sur les tombes, pierres tombales et autres monuments commémoratifs. Cette politique vise à préserver l’innocence et la magie de ses personnages.

image: The Sun

Le géant américain du divertissement a finalement refusé la requête, sous prétexte qu’il ne souhaite pas que ses personnages soient associés à la mort.

publicités
image: The Sun

«Des générations de fans ont adopté nos personnages avec le même émerveillement et plaisir qu’Ollie l’a fait. Nous souhaitons préserver l’innocence et la magie entourant nos personnages qui ont amené à Ollie tant de joie», a écrit Disney dans sa réponse à la famille, selon le média britannique.
«Ça n’a aucun sens pour moi. Des personnages meurent dans leurs films», a déploré le père du garçon, Lloyd, qui croit que Disney ne se soucie pas vraiment de son fils.

image: The Sun

Une pétition a été lancée pour réclamer à Disney de revoir sa décision. Elle avait récolté plus de 5700 signatures en date de dimanche matin.

publicités
Source: The Sun

Franbuzz sur Facebook

Répondre