Australie – Des hélicoptères lancent des milliers de kilos de nourriture pour les animaux affamés

L’opération devrait s’intensifier cette semaine. Elle vise à nourrir les animaux qui ont survécu aux incendies mais qui sont privés de ressources.

publicités

Les animaux qui ont survécu aux terribles incendies en Australie risquent maintenant de mourir de faim. Pour éviter d’amplifier la catastrophe, l’opération «Rock Wallaby» a été mise en place par le gouvernement de Nouvelles-Galles du Sud (NWS). Elle consiste à lâcher, depuis des hélicoptères, des carottes et des patates douces aux wallabies des rochers.

image : Animals Australia

Ainsi, ‘l’Operation Rock Wallaby’ vise principalement les wallabies des rochers, qui se nourrissent normalement des herbes, des arbustes et des feuilles qui ont été brûlés par les incendies. L’espèce était déjà classée comme en voie de disparition avant les incendies, ce qui rend le succès de l’opération Rock Wallaby d’autant plus important. Depuis une semaine, plus de 2 200 kilos de légumes ont été acheminés.

publicités

Matt Kean, ministre de l’environnement de la Nouvelle Galles du sud, cité par le Daily Mail :« Les wallabies survivent généralement au feu lui-même, mais sont ensuite bloqués avec une nourriture naturelle limitée alors que le feu enlève la végétation autour de leur habitat rocheux. Ils étaient déjà stressés par la sécheresse en cours, ce qui rend leur survie difficile sans aide. »

Dans d’autres États comme celui de Victoria, l’acheminement de nourriture aux animaux survivants a été plus complexe à cause de l’épaisse fumée qui entoure les zones touchées. Malgré cela, trois tonnes de nourriture ont déjà été acheminées vers les kangourous et d’autres devraient être dépêchées.

publicités
image : Animals Australia
image : Animals Australia
image : Animals Australia
image : Animals Australia
image : Animals Australia

Dans un communiqué de presse, la branche australienne de l’association WWF (World Wild Life) estime que plus d’1,2 milliards d’animaux sont morts dans les incendies ou des conséquences de ces derniers.

Franbuzz sur Facebook

Répondre