Brigitte Macron sur l’Incendie de Notre-Dame : “C’est un message qu’elle nous envoie. Je le sais”

Après l’incendie survenu à Notre-Dame de Paris, lundi 15 avril, Brigitte Macron s’est rendu à la messe chrismale célébrée dans l’église Saint-Sulpice. La première dame a confié sa profonde émotion, quitte à voir derrière le drame «un message que la cathédrale nous envoie».

À l’occasion de la messe chrismale célébrée dans l’église Saint-Sulpice, la Première Dame a laissé libre cours à ses émotions et a expliqué que l’incendie ayant ravagé Notre-Dame de Paris était un «message» à tous les Français.
« Le monde entier est avec nous. Le président et moi avons reçu des témoignages de partout. Le ministre de l’Intérieur aussi », a expliqué Brigitte Macron aux journalistes de BFMTV qui l’interrogeaient à la sortie de la messe chrismale organisée à Saint-Sulpice ce mercredi.

publicités

Si l’épouse du chef de l’État a mis en avant sa « présence auprès des catholiques, auprès des Français, et auprès de tous ceux pour qui cette cathédrale a un sens », elle a aussi rappelé l’importance du monument dans l’histoire de France.
«Cette cathédrale, c’est notre histoire, c’est notre patrimoine, c’est notre culture. C’est une cathédrale de la poésie», a-t-elle souligné. Elle a particulièrement insisté sur le fait que la cathédrale était toujours debout: «Ce n’est pas un phénix, parce qu’elle n’est pas en cendres. Elle va revivre encore mieux. Peut-être plus haute.», a-t-elle ajouté en citant l’historien du 19siècle.

« Elle va revivre, encore mieux, peut-être plus haute »

publicités

Alors qu’Emmanuel Macron a promis de reconstruire ce qui avait été détruit dans un délai de 5 ans et que le Premier ministre a d’ores et déjà annoncé le lancement d’un concours international d’architectes destiné à « doter Notre-Dame d’une nouvelle flèche adaptée aux techniques et enjeux de notre époque », Brigitte Macron assure pour sa part que le bâtiment ne perdra rien de la beauté qui a été la sienne pendant plus de 800 années.

« Elle est là, ce n’est pas un phénix, parce qu’elle n’est pas en cendres. Elle va revivre, encore mieux, peut-être plus haute. De toute façon, elle sera toujours aussi belle. Et c’est aussi le symbole de tout ce qui nous unit. »

publicités

Et la femme du chef de l’État de conclure : « C’est un message qu’elle nous envoie. Je le sais, je suis rentrée. Il y a quelque chose qu’elle nous dit, le tout c’est de l’entendre. »

Source: valeursactuellestwitter

Franbuzz sur Facebook

Répondre