Brigitte Macron « très inquiète » pour son mari : cette crainte dont elle a fait…

Comme le rapporte Closer dans son dernier numéro paru en kiosque ce vendredi 13 décembre, Brigitte Macron serait très inquiète concernant la sécurité de son mari. Elle aurait déjeuné au début du mois avec Carla Bruni, dans un très chic établissement parisien. Lors de ce rendez-vous, la Première dame en aurait profité pour faire part de ses craintes concernant la sécurité de son mari.

publicités

Brigitte Macron et Carla Bruni ont un point commun : avoir été ou être Première Dame de France. Une similitude qui leur permet de bien s’entendre et de parfois se retrouver pour en parler. En début de mois, les deux femmes se seraient donc retrouvées « au Stresa, un très chic restaurant italien situé dans le VIIIe arrondissement de Paris », comme l’a rapporté Closer. Pour ce déjeuner, le ministre chargé des Collectivités territoriales : Sébastien Lecornu et les deux Premières Dames de France auraient abordé un sujet important : « les menaces dont est la cible le chef de l’Etat ».

Connaissant l’inquiétude de la femme d’Emmanuel Macron, Carla Bruni aurait décidé de lui « changer les idées le temps d’un déjeuner ». Un tête-à-tête particulièrement bien tombé pour la femme du président qui serait « très inquiète de la haine exprimée contre son mari ». En effet, le chef de l’Etat a été victime d’une tentative d’attentat début novembre, lors des commémorations de la guerre 14-18.

publicités

Au cours de ce déjeuner dans le VIIIème arrondissement de Paris, elle a donc partagé son expérience avec la Première dame. En 2010, elle et son époux avaient eux aussi fait face à la fronde de la rue, lorsque des grévistes bloquaient le pays pour protester contre une première réforme des retraites. Comme Brigitte Macron, Carla Bruni est consciente que la situation est difficile à gérer lorsque c’est l’homme qu’on aime qui se retrouve en première ligne. Selon Closer, la maman de Giulia aurait conseillé à l’épouse d’Emmanuel Macron de « prendre du recul ». Facile à dire, un peu moins facile à faire. Reste à savoir si La Première dame en sera capable…

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre