Ce papa célibataire adopte une belle fillette avec le Syndrome de Down rejetée par 20 familles!

Nous voulons ce qu’il y a de mieux pour nos enfants, nous souhaitons qu’ils soient meilleurs beaux, intelligents et en bonne sante…Mais le handicap vient briser les schémas et les perspectives d’avenir ainsi que les rêves que nous faisons.

Accepter un enfant handicapé soulève une mulititude de questions. Ce n’était pas le cas de Luca Trapanese. Ce dernier, célibataire, a toujours voulu adopter un enfant handicapé. Il a décidé d’aller au bout de son rêve et a réussi. Aujourd’hui, avec sa petite Alba à ses côtés, c’est un papa comblé. Il représente un modèle pour tous ceux qui considérent le handicap comme une chance.

Voir cette publication sur Instagram

VIVA LE DIFFERENZE! SIAMO ORGOGLIOSI DI ESSERE COSÌ COME SIAMO❤ #ilpiugrandeselfieditalia #wdsd19 #aosp19

Une publication partagée par Luca Trapanese (@trapaluca) le

L’histoire de Luca Trapanese, un père célibataire vivant à Naples, commence à se propager partout dans le monde. Et pour cause, l’homme de quarante ans a adopté un bel enfant atteint du syndrome de Down (ou trisomie 21) dont personne ne voulait, rapporte le Corriere del Mezzogiorno.
Alba, atteinte du syndrome de Down, est née il y a 18 mois, mais sa mère l’a abandonnée à l’hôpital. Mais elle n’était pas la seule à ne pas vouloir ce petit ange. La jeune fille a été rejetée par pas moins de 20 familles en attente d’adoption.

Luca Trapanese, un père célibataire qui voulait tellement adopter un enfant, sans limite ni discrimination, a alors découvert ce petit bout de chou, écrit le Corriere del Mezzogiorno.
Luca aurait pu choisir un autre enfant mais il voulait aider et adopter un enfant dans une situation plus difficile, handicapé ou victime de violence.

Voir cette publication sur Instagram

Finalmente a casa, nel lettone…con Lei❤ #alba #nataperte #paternità #famiglia #amore #notte #buonanotte #stellamia

Une publication partagée par Luca Trapanese (@trapaluca) le

La procédure d’adoption n’a pas été facile.

Comme toutes les adoptions, celle-ci fut très difficile à finaliser. Les agents d’adoption préfèrent les familles traditionnelles à celles qui ne se conforment pas à leurs caractéristiques.
Luca Trapanese est un homme homosexuel devenu célibataire après la fin d’une relation de 11 ans. Les deux partenaires travaillaient dans une institution qui prenait soin des enfants avec des besoins particuliers.
Heureusement, après une longue attente et beaucoup d’avertissements de la part des agents sur la complexité d’avoir un enfant avec le syndrome de Down, Luca reçut les bonnes nouvelles qu’il attendait depuis si longtemps.

Voir cette publication sur Instagram

Povero Giorgio😂😂😂

Une publication partagée par Luca Trapanese (@trapaluca) le

Le syndrome de Down n’est plus un problème.

Selon le National Down Syndrome Congress, 6 000 bébés naissent avec le syndrome de Down chaque année aux États-Unis.

Même s’il est vrai qu’auparavant c’était un challenge pour les parents, notamment à cause des nombreux problèmes de santé associés à cette invalidité, maintenant la médecine a fait des progrès pour améliorer les différents aspects de la vie quotidienne et l’espérance de vie des personnes avec cette condition.

Voir cette publication sur Instagram

Oggi festeggiamo così #giornatamondialesindromedidown

Une publication partagée par Luca Trapanese (@trapaluca) le

De plus, une étude publiée par l’ American Journal of Medical Genetics prouve que les familles qui vivent avec des personnes ayant le syndrome de Down ont un taux de bonheur élévé. Ainsi, la condition en tant que telle n’est plus un obstacle.

Pour faire court, l’histoire de Luca adoptant une petite fille avec le syndrome de Down pourrait être un pas de plus pour la société vers l’acceptation des personnes avec cette condition.

Répondre