Ce petit garçon de 7 ans est allergique à l’hiver et est systématiquement hospitalisé lorsqu’il fait froid

Tommy Leitch du Royaume-Uni vit avec une condition médicale pour le moins particulière. Depuis ses 5 ans, Tommy développe de l’urticaire, des vomissements et même des bouffées délirantes s’il reste trop longtemps dans le froid, relate le « Daily Mail ». Zoom sur le cas étrange de cet enfant allergique à l’hiver.

publicités

Si les enfants aiment souvent la période de Noël, ce n’est pas le cas de Tommy, un garçonnet âgé de sept ans originaire du Royaume-Uni. En effet, le petit Britannique développe de nombreux symptômes en réaction au froid : urticaire, vomissements, difficulté à respirer ou encore poussées délirantes ; Tommy risque même un œdème de Quincke (gonflement de certaines parties de son visage et de sa gorge).

image: Caters News Agency – Dailymail

Sa condition serait due à un problème de peau rarissime connu sous le nom d’urticaire au froid ou œdème de Quincke qui le laisse avec des éruptions cutanées, une difficulté à respirer et un estomac enflé pendant les mois d’hiver, selon The Sun. «L’hiver dernier, il a été hospitalisé tous les mois. Sa réaction allergique le faisait délirer et vomir violemment. Il luttait pour sa vie.» explique sa mère, Abigail McDonald, dont les propos sont rapportés par The New York Post.

publicités
image: Caters News Agency – Dailymail

Le seul moyen pour lutter contre cette réaction allergique est la méthode médicamenteuse, car, si exposé à une forte chaleur le garçon est également victime de ces symptômes. Pour éviter toutes les réactions, Tommy doit toujours se trouver dans une pièce à 20°C et ne passe pas plus de 20 minutes dehors.

image: Caters News Agency – Dailymail

Ses parents doivent adapter ses tenues en fonction de la météo pour éviter tout risque. Le jeune britannique est aujourd’hui capable d’identifier ses crises, quand cela arrive, il prévient immédiatement sa famille afin que quelqu’un lui administre son traitement, mais pas de les prévenir, et termine toujours fréquemment à l’hôpital.

publicités
image: Caters News Agency – Dailymail

« Ça me fend le cœur de voir mon petit garçon avec un masque à oxygène et relié à des fils », confie-t-elle encore au Daily Mail. Seuls les médicaments peuvent soulager Tommy. Son « allergie à l’hiver », très rare et dangereuse, peut également causer un choc anaphylactique.

image: Caters News Agency – Dailymail

En hiver, le petit garçon, âgé de 7 ans maintenant, porte un manteau et un tee-shirt, mais ne peut jamais mettre de pyjamas en laine, au risque de « surchauffer ». Et en été, Tommy porte des maillots de bain anti-UV. «Je suis toujours sur mes gardes car nous ne savons jamais quand cela se produira, ce qui rend le tout encore plus effrayant», a déclaré la mère.

image: Caters News Agency – Dailymail

Selon l’Agence Nationale d’Accréditation et d’Evaluation en Santé, entre 15 et 20% de la population fera au moins une poussée aiguë d’urticaire au cours de sa vie. Cette affection dermatologique est due à l’activation des mastocytes, un certain type de globules blancs qui contiennent de l’histamine, une molécule impliquée dans le déclenchement des réactions inflammatoires. La libération des histamines provoquent la dilatation des vaisseaux sanguins et l’augmentation de leur perméabilité, et à terme des plaques sur la peau. D’après le site de l’Assurance Maladie, l’urticaire au froid peut également être déclenchée par ingestion d’aliments ou de boissons glacés.

Franbuzz sur Facebook

Répondre