Ce que les policiers trouvent dans cette voiture va les hanter toute leur vie. C’est pour ça qu’ils choisissent de le montrer au grand public.

Le 8 septembre 2016, la police d’East Liverpool, dans l’Ohio, aux États-Unis, a posté sur les réseaux sociaux des photos horribles qui ont choqué de nombreux internautes. En effet, les deux clichés montrent un couple gisant inconscient dans la voiture, alors que leur fils d’à peine quatre ans restait calmement assis sur la banquette arrière !

publicités

26.000 partages en deux jours. Afin de dénoncer les ravages de la drogue sur la santé, la police d’East Liverpool (Ohio) a diffusé ce jeudi sur Facebook une série de photos qui suscite depuis la controverse. On y aperçoit deux toxicomanes, un homme et une femme, en overdose d’héroïne à l’avant d’une voiture.
Deux « zombies » accompagnés d’un petit garçon, assis dans un siège auto à l’arrière, l’air manifestement désemparé face à cette sinistre scène.

Le couple sur le véhicule se nomment James Acord (47 ans) et Rhonda Pasek (50 ans). Les policiers ont remarqué la conduite inquiétante du chauffeur qui faisait des écarts de façon suspecte. Apparemment, les deux adultes se seraient injectés de l’héroïne avant de prendre la voiture et ils étaient en train de se diriger à l’hôpital car ils faisaient une mauvaise réaction à la drogue. Lorsque les officiers de police ont inspecté la voiture, la femme avait perdu connaissance et l’homme n’était qu’à moitié conscient. Mais malgré ça, ce dernier a tout de même tenté de redémarrer la voiture ce qui a poussé les forces de l’ordre à lui retirer ses clés. L’homme a fini par perdre connaissance à son tour alors qu’il était en train de parler avec les officiers.

publicités

Si de nombreuses voix se sont élevées pour condamner l’initiative – prise en concertation avec la municipalité – la police a expliqué qu’elle estimait nécessaire de « montrer l’autre facette de cette horrible drogue ».

«Nous espérons que cette histoire pourra convaincre d’autres consommateurs de ne pas s’injecter ce poison» La municipalité d’East Liverpool

publicités

Et pendant ce temps-là, leur fils, un petit garçon d’à peine quatre ans, attendait sagement sur la banquette arrière que ses parents réagissent. Mais heureusement pour lui, il semblait ne pas vraiment comprendre la situation !

C’est surtout la présence de cet enfant innocent et impuissant au milieu de la scène qui a choqué les policiers et qui les a poussés à dévoiler l’incident au grand jour !

« Nous pensons qu’il est nécessaire de montrer l’autre côté de cette horrible drogue… Cet enfant ne peut pas parler pour lui, mais nous espérons que son histoire peut convaincre un autre consommateur de réfléchir à deux fois avant de s’injecter ce poison alors qu’il a un enfant à sa charge », explique les policiers dans leur post sur Facebook.

C’est lorsqu’il a vu le garçon de quatre ans (identifié plus tard comme le fis de la passagère) sur la banquette arrière que le policier a décidé de prévenir les secours.
Après avoir repris conscience grâce à l’administration d’un antimorphinique, le couple a été embarqué par les forces de l’ordre. L’enfant a quant à lui été placé dans une structure d’accueil s’occupant d’enfants en difficulté.

Franbuzz sur Facebook

Répondre