C’est prouvé: faire une sieste au travail est important pour la santé et améliorerait la productivité !

La sieste au travail est une pratique controversée. Et pourtant, l’idée est loin d’être absurde. Vous rêveriez de pouvoir piquer du nez quelques minutes après l’heure du déjeuner pour refaire le plein d’énergie? Certaines entreprises ont déjà adopté cette pratique qui aurait un impact aussi positif pour les employés que pour les employeurs.

publicités

La sieste au travail, une pratique courante dans le reste du monde

On a tous déjà connu le coup du barre du midi. Celui qui nous assomme, et qui nous donne envie de dormir sur notre bureau. Mais la sieste, ce n’est pas réservé aux personnes âgées ! Selon Annie Termeau, Sophrologue, cette fatigue passagère est logique, et doit être traitée par une petite sieste, comme le relate actu.fr. Une sieste qui vous fera le plus grand bien, mais qui pourrait également faire plaisir à votre employeur. Prenons les mammifères : ces derniers font régulièrement des siestes. Annie Termeau explique qu’on aurait tous une dette de sommeil. En dormant 7 heures par nuit, on perd 1h30 de sommeil en 50 ans. De plus, il faut écouter son corps, et ne pas prendre le « coup de fatigue » du midi à la légère.

Manque de sommeil : entre anxiété, prise de poids et problèmes cardiaques

Dormir 7 heures par nuit, c’est suffisant pour votre corps, mais ce dernier aurait besoin de repos dans la journée. Et parmi les personnes qui souffrent de cette dette de sommeil, ces derniers seraient plus anxieux, et seraient victimes de problèmes cardiaques et de prises de poids plus régulières, selon actu.fr. Le sommeil reste très important pour la santé du corps et de l’esprit. La nuit, le corps récupère, le cerveau intègre des informations et on fabrique des hormones importantes. Alors, une petite sieste à la pause pourrait permettre au corps un léger repos, qui n’est pas négligeable et qui permettrait d’accumuler un temps de sommeil plus convenable. Certains auront du mal à se réveiller, mais la sieste ne devrait pas dépasser 20 minutes, afin de recharger vos batteries. Pendant ces 20 minutes, vous n’êtes pas encore dans un sommeil profond, ce qui vous permet de ne pas vous réveiller « vaseux » , avec cette sensation d’être encore plus fatigué.

publicités

La sieste au travail : récupération ou fainéantise ?

Au travail, faire une sieste, c’est mal vu pour la plupart des employeurs. Cependant, certaines entreprises mettent en place des salles de pauses adéquates, où les employés peuvent tout à fait se reposer, et parfois faire une sieste. Certains employeurs ont constaté que les salariés étaient plus productifs après une courte sieste : plus de concentration, de meilleure humeur et plus de vigilance… Que de points positifs. Pour d’autres, le « coup de barre » n’est que passager. Eh bien non ! Et un café n’arrangera rien. Psychologiquement, vous penserez à votre fatigue toute la journée, et cela vous préoccupera et influera sur votre humeur.

Bien entendu, faire une sieste, ce n’est pas donné à tout le monde. Mais ça s’apprend. Il s’agit d’apprendre des techniques de relaxation simples et efficaces, comme les techniques de respirations ou de décontractions musculaires. On ne vous demande pas de faire un bon gros dodo, mais juste de récupérer un petit peu, afin d’être plus opérationnel l’après-midi.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre