Cet adolescent pédale 100 kilomètres sur un vélo sans freins pour voir son petit frère hospitalisé

Lorsque Quyet Chien, un jeune adolescent vietnamien tenace de 13 ans, a appris que son petit frère de 2 mois avait été transporté à l’hôpital dans la capitale du pays, rien ne pouvait le retenir.

image: ©Kenh14.vn

La mère de l’enfant avait emmené son fils voir un médecin à Hanoi après que le bébé, né prématurément, a montré des signes de mauvaise santé. Le site d’information vietnamien Kenh14 a couvert l’histoire à l’origine, et a révélé que Quyet Chien lui-même souffrait d’une maladie neurologique congénitale, lui causant occasionnellement des crises d’étourdissements et des évanouissements. Mais le garçon, pour ne pas être laissé pour compte, a élaboré un plan pour rejoindre sa mère et son frère le plus rapidement possible.

Le plan prévoyait un ensemble de roues 

Cependant, le voyage n’a pas été une mince affaire. L’hôpital de Hanoi était situé à 320 kilomètres de la maison familiale située à Son. Le seul véhicule auquel Quyet Chien avait accès était un vieux vélo rouillé sans freins. Sans se laisser décourager, il est parti.

image: ©Tuổi Trẻ

Le 25 mars 2019, le jeune garçon déterminé quitte sa ville natale et commence le long et difficile voyage sur les routes de montagne jusqu’à Hanoï pour rencontrer sa mère et son frère. Quyet Chien n’était pas un cycliste expérimenté ; avant son excursion à l’hôpital, le seul trajet à vélo qu’il avait fait était le trajet quotidien entre l’école et la maison.

À cinq heures et à 100 kilomètres de son point de départ dans la province de Son La Province, Quyet Chien épuisé est arrivé à Hoa Binh City. Il avait faim, il était déshydraté, ses jambes étaient enflées et ses fines sandales étaient usées. Le laborieux garçon avait utilisé les semelles de ses sandales pour freiner en descente, en l’absence du mécanisme de freinage fonctionnel sur son vélo.

image: ©Kenh14.vn

L’aide d’un conducteur de passage est arrivée juste à temps, pour éviter que le garçon de 13 ans, ne s’effondre d’épuisement. Van Tuyen s’est arrêté pour demander au garçon s’il avait besoin d’aide, et a été frappé de stupeur en apprenant que Quyet Chien avait déjà parcouru une centaine de kilomètres pour rejoindre son frère malade.

Désireux de vérifier son histoire, Tuyen conduisit l’enfant au poste de police le plus proche, où ils téléphonèrent au père du garçon. Quyet Chien, cependant, était impatient de reprendre la route, et le gentil chauffeur, sentant sa détresse, proposa d’organiser le transport de l’adolescent épuisé et de son père, Nam, pour le reste du trajet jusqu’à Hanoi.

image: ©Tuổi Trẻ

Des étreintes et des larmes attendaient le couple inquiet lorsqu’il est entré à l’hôpital. La mère de Quyet Chien, Sam, était ravie de voir son fils aîné et pouvait à peine croire son histoire d’abnégation. « Je t’aime tellement que je ne peux rien faire », a dit la mère de 33 ans en pleurs, complètement bouleversée.

Sam pleurait pour la bravoure de son fils et les innombrables dangers auxquels il avait échappé en cours de route, avec rien d’autre qu’une paire de sandales usées et un vélo sans frein. Le personnel médical de l’hôpital était tout aussi stupéfait.

Le matin du 26 mars, Quyet Chien a été autorisé à rester à l’hôpital pour déjeuner avec ses parents. Le médecin traitant du bébé, a acheté à Quyet Chien une paire de sandales neuves en reconnaissance de l’incroyable périple de l’adolescent. Il a même payé les frais d’une voiture pour ramener Quyet Chien et sa famille jusqu’à Son dans le confort.

L’aventure de Quyet Chien a attiré l’attention du public après que les médias ont publié son histoire et qu’une poignée de bienfaiteurs compatissants, ont acheté un nouveau vélo pour le jeune garçon altruiste.

Une bicyclette toute neuve avec des freins qui fonctionnent, cette fois.

Source: epochtimes

Franbuzz sur Facebook

Répondre