Cet assassin de 77 ans est libéré car il est considéré comme trop vieux pour être dangereux: il récidive en reproduisant son meurtre 30 ans plus tard

Condamné en 1979 à 25 ans d’emprisonnement pour le meurtre de sa femme,  Le juge l’avait libéré car il estimait que le septuagénaire ne constituerait plus de menace pour la société… Il a reproduit son crime perpétré 30 ans plus tôt.

publicités

En 1979, Albert Flick était pris d’une folie meurtrière et tuait sa propre femme de 14 coups de couteau sous les yeux horrifiés de sa fille. Il avait alors été enfermé pendant 25 ans. En 2004, il est libéré sous serment, considéré comme « trop âgé pour être en état de nuire » à 77 ans. Cela n’a pas empêché le septuagénaire de céder à ses travers d’assassin multi-récidiviste. Seulement, en 2010 il est inculpé pour un autre féminicide. Ce témoignage glaçant est relayé par la chaîne CNN.

Quelques années plus tard en 2010, Flick agressait à nouveau une femme, sans la tuer cette fois. Le juge n’avait pas pris en compte les recommandations de son procureur et l’avait condamné à cinq ans derrière les barreaux. Il estimait alors que l’homme à l’âge avancé ne constituerait plus de danger pour la société.

publicités

Sorti en 2014, Flick a déménagé dans la ville de Lewiston où il a rencontré Kimberly Dobbie, une femme sans-abri de 48 ans. Il avait alors eu une attitude déplacée, la harcelant au refuge pour sans-abri où elle se trouvait. Tandis que la sans-abri songeait a quitté la ville, il s’était dit que s’il ne l’avait pas, il la tuerait.

En juillet 2018, le septuagénaire est inculpé pour un autre crime. Il a tué de sang-froid, Kimberly Dobbie, devant ses jumeaux. Selon les autorités, l’homme a poignardé Kimberly au moins 11 fois. Albert Flick a plaidé coupable moins d’une heure après les propos du jury. Et pour cause, les preuves à charge étaient flagrantes : la vidéo-surveillance du crime devant une laverie de la ville était explicite. D’autres images de l’assassin prouvaient que celui-ci s’était procuré deux couteaux quelques jours avant son forfait.

publicités

Le procureur général a affirmé que deux jours avant le meurtre, Flick avait acheté une paire de couteaux. Il a ensuite attaqué Dobbie en plein jour devant une laverie automatique, lui transperçant le cœur et les poumons. Ses fils jumeaux de 11 ans ont assisté à la scène, qui a été filmée par des caméras de vidéosurveillance. Flick risque désormais la prison à vie… pour ce qu’il en reste.

 

Franbuzz sur Facebook

Répondre