Cet étudiant brûle un billet de 20£ devant un SDF et diffuse son acte immonde sur Snapchat !

Immortalisées sur le réseau social Snapchat, des photographies d’une scène surréaliste ont généré un véritable scandale au Royaume-Uni. Ces images filmées et mises en ligne le 9 février, ont en effet dévoilé le comportement étonnant d’un étudiant habillé de manière élégante, en train de brûler un billet de 20 livres sterling (~ 23,50 euros) devant un sans-abri.

publicités
Crédit: the sun

Le provocateur diffuse son acte sur Snapchat

Ronald Coyne a 18 ans, il est étudiant dans la très prestigieuse université de Cambridge. Comme beaucoup d’étudiants de son âge, le jeune homme utilise Snapchat et ces stories sont partagées avec sa centaine d’abonnés. Cette nuit-là, ils ont tous été choqués par le geste irrespectueux qu’il a commis. Habillé en costume avec un nœud papillon, il a nargué un sans-abris avant de brûler un billet de 20£ devant son nez.

Crédit: the sun

Epinglé par la presse britannique, Roland Coyne, ancien responsable en communication de l’Association conservatrice de l’Université de Cambridge, a en outre été formellement exclu de la prestigieuse Association conservatrice de l’Université de Cambridge (CUCA) pour «comportement dégoûtant et répugnant».

publicités
Crédit: the sun

Le sans-abris en question est Ryan Davies, un ancien grutier de 31 ans qui vit dans la rue depuis trois mois. Ce soir-là, il faisait la manche et demandait aux passants de la monnaie pour se nourrir. Il ne s’attendait pas à ce que ce garçon d’apparence guindée le prenne pour cible de sa provocation. « J’ai été poli, comme je le suis toujours. Il m’a répondu « Voyons ce que j’ai », et il a sorti un billet de 20£ de sa poche. Il a fait semblant de me le tendre et je n’en revenais pas de la chance que j’avais. Puis, il l’a repris et l’a brûlé, en disant «Je vais vous donner du change, il faut d’abord que je le change » ». C’est sur ce vilain jeu de mot que Ronald a mis feu au billet de banque.

Quant à sa mère, elle dit être choquée par le geste de son fils et ajoute qu’elle ne le reconnait pas.

publicités

Cependant, selon certains médias britanniques, le fait de brûler de l’argent devant des sans-abris fait partie d’une cérémonie d’initiation secrète du Club Bullingdon, une société élitiste de l’Université d’Oxford qui compte notamment parmi ses anciens membres l’ancien Premier ministre David Cameron et le ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson.


Crédit: Dailymotion
source: the sun

Franbuzz sur Facebook

Répondre