Cette arrière-grand-mère de 94 ans se fait tatouer les initiales de son mari et de son fils, tous les deux décédés

Elle est l’une des personnes les plus âgées à s’être fait tatouer au Royaume-Uni. À 94 ans, cette arrière-grand-mère a décidé de sauter le pas et de marquer définitivement son corps à l’encre. La vieille dame a franchi le pas dans un salon installé non loin de sa maison de retraite, située dans le Warwickshire au centre de l’Angleterre.

publicités

Hilda West  a choisi d’inscrire à l’encre indélébile les initiales de son mari et de son fils, tous les deux décédés, au creux de son poignet. Elle voulait faire quelque chose de spécial pour la date d’anniversaire d’Ernest son défunt mari.

Image: SWNS

« J’ai toujours voulu avoir un tatouage et je me suis dit que ça serait sympa d’avoir les initiales d’Ernest à côté de celle de notre fils. L’anniversaire d’Ernest aurait été cette semaine et je voulais marquer l’occasion avec quelque chose de spécial. Nous avons été mariés pendant 70 ans et je l’aimais tellement ». a-t-elle confié au Daily Mirror.

publicités

La vieille dame a alors demandé l’autorisation à la maison de retraite pour qu’on l’amène au salon de tatouage de Matty Gardner. Celui-ci a été tellement touché par la démarche qu’il l’a fait gratuitement.

Image: SWNS

« Cela s’est très bien passé, je n’ai ressenti aucune douleur. Le tatoueur était très bon, je suis contente de l’avoir fait », a tenu à préciser Hilda West . Elle « s’en est mieux tirée que certains culturistes, a confié Matty Gardner qui a tatoué Hilda gratuitement. J’ai tatoué des gens qui étaient assez vieux, mais pas si vieux. Ça sortait vraiment de l’ordinaire ». De son côté, la vieille dame ne compte pas s’arrêter en si bon chemin  : « Je veux un papillon ou un paon ensuite. » Comme quoi, les tatouages n’ont plus d’âge.

publicités
Image: SWNS

Dorénavant, Hilda a son mari, décédé en 2018 et son fils, décédé en 2014, toujours auprès d’elle. « Je les regarde tous les jours et je pense à eux. » Il semblerait que la vieille dame ait attrapé la fièvre du tatouage« Mais je ne vais pas m’arrêter à des initiales. Les prochains, je veux un papillon et un paon ».

Franbuzz sur Facebook

Répondre