Cette fillette de 2 ans, courageuse, se bat contre un cas extrêmement rare de cancer- Elle a besoin de nos prières

Une famille a été choquée d’apprendre que sa petite fille de 2 ans a récemment été diagnostiquée d’un cancer, laissant sa famille abasourdie.

La petite, McKenna Shea Xydias « Kenni » a été diganostiquée d’un cancer des ovaires, avec une tumeur du sac vitellin de l’ovaire le 15 février. Son cas est extrêmement rare et sa cause est toujours inconnue.
La famille de Kenni est déterminée à attirer l’attention sur cette maladie suite à ce diagnostic terrible.

« La réaction immédiate a été : ‘Comment cela a-t-il pu arriver ?’, a dit Michael Xydias à Good Morning America. « Je savais que c’était [plus courant] chez les femmes. Je n’avais pas réalisé que ça pouvait arriver à un si jeune enfant. »
« Nous étions pris au dépourvu, nous pensions que c’était de la constipation », a ajouté Meagan Xydias dans Fox News« Au pire, on pensait qu’il faudrait peut-être l’opérer pour vider ses intestins, mais nous n’avions jamais pensé que ça pourrait être un cancer. »

publicités

Le diagnostic exact était une tumeur du sac vitellin de l’ovaire, également connue sous le nom de tumeur des cellules germinales. Selon l’oncologie pédiatrique de Johns Hopkins, les tumeurs apparaissent dans les ovaires chez les filles et dans les testicules chez les garçons en plus de plusieurs autres endroits, tels que le bas du dos, la poitrine et le cerveau.
« Les tumeurs des cellules germinales dans les testicules d’un adolescent mâle se présentent généralement sous la forme d’une masse solide qui s’agrandit et qui peut être douloureuse. Dans les ovaires, les tumeurs des cellules germinales peuvent habituellement être distinguées des kystes ovariens, qui sont beaucoup plus communs, en utilisant des ultrasons. Les tumeurs des cellules germinales peuvent se propager aux ganglions lymphatiques, aux poumons, au foie et au cerveau », a dit l’hôpital.

Selon le type de tumeurs, le traitement peut inclure la chimiothérapie, comme dans le cas de Kenni.
La famille tient ses alliés au courant grâce à une page Facebook appelée « Fight With Kenni ».

publicités

Le 28 février, la famille a dit que Kenni avait subi sa deuxième journée de chimio.
« Elle a mieux dormi hier soir qu’à notre arrivée à l’hôpital. Je suis certaine que cela est en partie attribuable à la chimio et probablement aussi parce que nous étions très actifs hier. Aujourd’hui, elle était un peu plus léthargique et juste heureuse de se reposer et de colorier. Elle a dormi pendant la journée de sa chimio. Nous sommes allés nous promener plus tard dans la soirée et nous nous sommes assurés qu’elle faisait de l’exercice », a confié sa famille.

« À part ça, Kenni était de bonne humeur, joyeuse et courageuse comme d’habitude et nous pouvons en être reconnaissants ! On nous dit que les effets secondaires ont tendance à se manifester 3 à 5 jours plus tard. Je prie pour que notre petite pépite continue à s’en sortir aussi bien qu’elle l’a fait jusqu’à maintenant. »
Des photos montrent Kenni souriant et faisant des câlins à ses peluches.

publicités

Une mise à jour précédente donnait des détails sur le déroulement de la première journée de traitement, d’une durée estimée à 20 jours.
« Je sais que Meagan et moi sommes d’accord pour dire que Kenni est notre héroïne dans la façon dont elle gère la situation », a ajouté Mike Xydias à GMA. « Elle est une petite boule d’énergie typique d’une enfant de 2 ans. Elle est la plus jeune et aime être la chef. Elle est extrêmement têtue, ce qui est un bon trait de caractère pour lutter contre le cancer. Elle ne laisse rien l’arrêter. »

Les parents de Kenni ont dit qu’ils parlaient du cancer de leur fille et de son traitement pour sensibiliser la population à ce rare cancer.
Je sais qu’il peut être difficile pour une mère d’aller voir son médecin et de lui dire : « Quelque chose ne va pas parce qu’ils savent ce qu’ils font, mais parfois il faut faire confiance à votre instinct », a dit Meagan Xydias. « J’espère que, après avoir entendu l’histoire de Kenni, les gens seront prêts à dire : ‘Pouvez-vous faire un autre examen ?’ »

Le cancer est une maladie horrible et, en tant que communauté, nous devrions soutenir les personnes atteintes du cancer.
McKenna n’a rien fait pour mériter la douleur et le stress qu’elle a endurés. Alors qu’elle poursuit son combat, nous devons la soutenir par nos prières.

Que penses-tu du courageux combat de la petite McKenna contre le cancer ? Vas-tu prier pour elle ce soir ? Passe cet article à tes amis et à ta famille pour inspirer et sensibiliser les personnes atteintes de cette horrible maladie.

Franbuzz sur Facebook

Répondre