Cette internaute brise les tabous en postant des selfies devant le miroir. Quand elle soulève son chandail, On A Un Choc!

Cette adolescente de Liverpool a partagé plusieurs photos d’elle, montrant son sac d’iléostomie et des cicatrices chirurgicales. Aimee Rouski est atteinte de la maladie de Crohn, une maladie incurable du système digestif. C’est une sorte d’inflammation permanente qui provoque de grosses difficultés à s’alimenter, des pertes de poids, des douleurs abdominales sévères et des diarrhées aiguës.

publicités

Pour sensibiliser les gens à cette maladie encore souvent taboue et encourager ceux qui en souffrent à aimer leur corps tel qu’il est, la jeune femme de 19 ans résidant à Liverpool a courageusement publié sur sa page Facebook des photos montrant le fameux sac d’iléostomie et ses nombreuses cicatrices. On applaudit son optimisme et son courage!

publicités

« Je voulais faire ça depuis longtemps parce que je vois toujours des messages positifs en ce qui concerne le poids, mais très peu sur les maladies invisibles. Tout d’abord, je suis atteinte de la maladie de Crohn, une maladie incurable, grave, qui a failli me tuer. Ce n’est pas juste un mal de ventre, comme beaucoup semblent penser. Les personnes qui ont cette maladie passent par de nombreux traitements, et même de la chirurgie. La maladie de Crohn m’a laissée avec une stomie (…). Je me suis toujours fait une raison avec ce qui m’est arrivé, mais beaucoup de gens ont des difficultés à accepter tout ça. Votre entourage vous aimera toujours, et vos proches vous trouveront toujours belle. Vous n’avez pas à avoir honte de votre maladie, elle n’a pas à vous embarrasser. »

Aimee précise toutefois que beaucoup de gens ont énormément confiance en eux même avec leur poche de Stomie mais elle déplore que du fait qu’on ne voit pas sa maladie, on ne la considère pas.

publicités

La maladie évolue par phases de rémissions et de poussées, et touche tout autant les femmes que les hommes. Les origines de Crohn sont actuellement encore très peu connues, mais un facteur génétique est toutefois identifié. Elle touche entre 4 et 5 personnes sur 100.000 en France.

source: huffingtonpost

 

Franbuzz sur Facebook

Répondre