Cette jeune maman enceinte fait vivre un enfer à son pauvre bébé encore dans le ventre!! Quelle irresponsabilité!!

C’est une image incroyable : le nourrisson tremble dans son berceau. Il est en train d’être désintoxiqué ! Sa mère est une grande consommatrice de drogues et a même pris des dérivés d’opium alors qu’elle était encore enceinte. Les drogues sont passées dans le sang du bébé encore dans le ventre de sa mère, et par conséquent le petit est dépendant avant même d’être venu au monde.

publicités
cette-jeune-maman-enceinte-fait-vivre-un-enfer-a-son-pauvre-bebe-encore-dans-le-vendre-quelle-irresponsabilite-3Crédit: news

 

Le nourrisson transpirait abondamment et tremblait de manière anormale. Et ce n’était pas dû au hasard vu que le bébé était en manque. En effet, alors qu’il était encore dans le ventre de sa mère, cette dernière consommait de l’héroïne sans se soucier de sa santé. De ce fait, il est né dépendant à la drogue.

publicités

Le bébé a été forcé de surmonter les symptômes de sevrage tels que les tremblements et la surdose, et a encore du mal à se nourrir. Il est l’un des plus de 130 000 enfants nés accrochés aux drogues aux États-Unis au cours de la dernière décennie. Clorissa a maintenant été inscrit à un programme d’hôpital pour les mères luttant contre la dépendance à Baltimore, Maryland. En 2013, 27 000 bébés sont nés dépendants de drogues aux États-Unis, plus de cinq fois le nombre en 2003.

cette-jeune-maman-enceinte-fait-vivre-un-enfer-a-son-pauvre-bebe-encore-dans-le-vendre-quelle-irresponsabilite-2Crédit: news

La mère américaine raconte comment elle se droguait régulièrement juste avant de commencer son travail. Elle allait discrètement aux toilettes et s’injectait de l’héroïne. La seule chose qu’elle désirait, c’était seulement de se droguer. Cette mère ne se préoccupait pas des effets qu’aurait la drogue sur son bébé. Ce dernier est né toxicomane et les autorités ont été contraintes de lui retirer de la responsabilité de sa mère. Prenant conscience du mal qu’elle avait fait à son premier enfant, cette toxicomane est parvenue à sortir du tourbillon de la drogue. À la naissance de son second, bébé, les médecins n’ont décelé aucune trace de drogue.

publicités

Elle a dit: « Je sais que Braxton m’a sauvé la vie dans le fait que j’ai été capable de rester propre pendant toute ma grossesse et je suis toujours propre en ce moment.
«C’est lui que j’attends avec impatience tous les jours.
Le premier fils de Clorissa, Jacoby, est né à la suite de l’héroïne, et même après l’avoir emmené chez elle, elle a continué à l’utiliser – même en emmenant son garçon pour acheter de la drogue. Elle a perdu la garde de Jacoby avant de découvrir qu’elle était enceinte de Braxton.

Clorissa a dit: «J’étais en travail, dans la salle de bain tirant l’héroïne sur le point d’accoucher de mon enfant.«Rien ne compte sauf pour être élevé. Quand je suis élevé, rien ne compte, je suis très égoïste, je suis égocentrique.  »
Lauren Jansson, de l’hôpital universitaire Johns Hopkins à Baltimore, a traité Braxton.

Elle a dit: «Si vous ne fournissez pas ces services aux femmes enceintes à un moment où ils en ont besoin, ils n’auront pas accès et ce qui se passera, c’est que vous aurez des femmes malheureuses qui n’ont jamais accès au traitement de la toxicomanie.

Cette vidéo fait froid dans le dos. Pauvre petit bébé… Aucun nourrisson, aucun enfant ne devrait subir les erreurs de leurs parents. Nous devrions tous penser à ça avant de mettre la vie d’un petit être sans défense entre nos mains.

Source: news

Franbuzz sur Facebook

Répondre