Cette maman a donné naissance à 3 enfants à la peau foncée: le papa nous raconte toute l’histoire!

L’adoption d’enfants orphelins, peut-être nés dans des pays lointains, est quelque chose que de plus en plus de personnes prennent en considération dans la vie. Décider de faire venir au monde des embryons congelés, ça, ce n’est pas quelque chose qu’on entend tous les jours. C’était le choix d’un couple américain après avoir eu des problèmes pour concevoir un enfant par voie naturelle. Mais Rachel et Aaron Halbert ont choisi de faire quelque chose d’encore plus insolite: choisir des embryons issus de femmes noires.

via: washingtonpost.com

«Lorsque nous avons commencé à penser à l’adoption, nous nous sommes interrogés sur ce que ça signifie d’être une famille interraciale.»

image: Facebook/Aaron Halbert

Dans ce bel article paru sur le Washington Post, Aaron Halbert raconte l’histoire particulière de sa famille.

Lui et sa femme Rachel sont membres d’une église évangélique du sud des États-Unis, un lieu où les relations entre les personnes de différentes ethnies sont encore très difficiles. A leurs yeux, cependant, certaines diversités représentent la preuve de la « brillante créativité de Dieu, quelque chose que nous n’ignorons pas mais que nous accueillons comme une bénédiction.»

image: Facebook/Aaron Halbert

Le couple avait déjà adopté des enfants par le passé, mais quelques amis lui ont parlé des «banques d’embryons abandonnés», des endroits où les embryons déposés sont en surnombre, obtenus à la suite de fécondation assistée et pour lesquels il est impossible de remonter au couple qui les a générés.

image: Facebook/Aaron Halbert

«Pour ceux qui comme nous croient que la vie naît au moment de la conception, donner la possibilité de venir au monde à ces embryons abandonnés est un moyen de sauver des êtres humains. En plus, de cette façon, Rachel pouvait vivre ce que cela signifie de mener à bien une grossesse.»

image: Facebook/Aaron Halbert

Quand on leur a demandé l’ethnie des embryons, Rachel et Aaron ont choisi celle qui correspondait aux deux enfants adoptés auparavant: celle afro-américaine. Le couple a décidé d’essayer l’implantation de deux embryons, mais comme vous l’avez peut-être compris à partir des images…

Un des deux embryons s’est divisé, ce qui fait que trois fœtus se sont développés!

image: Facebook/Aaron Halbert

« Les choses se sont passées bien différemment de la façon dont nous les avions imaginées quand on s’est mis ensemble il y a douze ans, mais nous sommes reconnaissants envers Dieu de nous avoir donné cette belle famille. Pour nous, en elle, il y a une trace de paradis. »

Source: regardecettevideo –  washingtonpost.com

Répondre