Cette mère découvre que ses garçons ont été impolis envers le chauffeur de bus, conçoit la « punition parfaite »

L’humiliation des enfants sur les réseaux sociaux est-elle une bonne façon de leur apprendre à mieux se comporter? La punition qu’a infligée une mère de Harrow, dans le Sud-Ouest de l’Ontario, à ses deux enfants qui étaient impolis envers leur chauffeur d’autobus scolaire relance le débat.

Mardi, la femme a publié sur Facebook des photos de ses enfants en train de marcher sur le bord de la route, tenant dans leurs mains un carton sur lequel on peut lire : « Nous avons été méchants et impolis avec notre chauffeur d’autobus! Maman nous fait marcher. »

Tout a commencé lorsque Jenn a reçu un appel de l’école primaire de ses fils et a appris que ses enfants avaient un « mauvais comportement dans le bus ».
Pour Jenn, c’était totalement inacceptable. Si ses garçons de sept et dix ans ne pouvaient pas se comporter correctement dans l’autobus scolaire, Jenn a décidé qu’ils ne l’utiliseraient pas du tout.
Au lieu de cela, ils allaient marcher, quelles que soient les conditions météorologiques. Pour donner une leçon à ses jeunes garçons, elle les a obligés à marcher jusqu’à l’école le lendemain matin.
Jenn pensait qu’elle avait la solution appropriée. Elle a pris une photo et l’a postée sur Facebook et ça a immédiatement commencé à devenir viral.

publicités

Jeudi après-midi, la publication avait été partagée plus de 38 000 fois et avait reçu plus de 28 000 mentions « J’aime ». De nombreux internautes ont félicité la maman.
Mais la femme mentionne aussi avoir reçu des menaces, si bien qu’elle a retiré sa publication et décidé de contacter elle-même la Société d’aide à l’enfance (SAE) pour donner sa version des faits.

publicités

Punir, oui, mais sans humilier

La gestionnaire de la sensibilisation communautaire au bureau de la SAE de Windsor-Essex, Tina Gatt, n’a pas voulu confirmer avoir reçu cet appel ni dire si l’incident méritait une enquête.
Mme Gatt a affirmé que forcer ses enfants à marcher jusqu’à l’école pour leur enseigner les « conséquences logiques » d’un mauvais comportement pourrait être une punition raisonnable, à condition qu’il n’y ait pas de risque pour leur sécurité.
Dans ce cas-ci, comme la mère a accompagné les garçons et qu’ils semblaient marcher le long d’une route rurale et calme, la sécurité des enfants, à première vue, n’aurait pas été compromise.

publicités

Il a fallu deux heures aux garçons pour se rendre à l’école à pied, un trajet d’un peu moins de 7,2 km.
Tandis que certains louaient sa créativité, d’autres ont fait part de leur mécontentement en voyant l’action de la maman.
« C’était ma réaction en tant que parent, ce que j’avais l’impression que j’allais faire pour les aider à comprendre que l’autobus est un privilège, ce n’est pas un droit acquis « , a expliqué Brown, selon CTV News Windsor.

Maintenant, Jenn regrette sa décision d’afficher l’image, qu’elle ne s’attendait pas à voir devenir virale.
« Ai-je pensé que beaucoup de gens seraient intéressés par le fait que je fasse marcher mes enfants jusqu’à l’école ? Absolument pas. Est-ce que je l’aurais mis sur Facebook si cela devait être le résultat ? Absolument pas « , a déclaré Brown, selon iHeart Radio.

Jenn a reçu une carte du chauffeur de l’autobus scolaire, la remerciant d’avoir donné une leçon à ses garçons.
La mère de deux enfants a également reçu une bonne partie des éloges. Certains parents pensaient que c’était la « punition parfaite ».
« J’ai commencé à recevoir des demandes d’amis, je ne peux pas vous dire combien de messages que j’ai reçus de partout, me disant bon travail et vous avez bien fait « , se souvient-elle.
« J’ai eu l’impression de prendre activement position sur ce que font mes enfants. Il (le chauffeur d’autobus) était reconnaissant que j’essaie de les aider à mieux se comporter. Est-ce que je le referais ? Oui. Avec le panneau, non, » dit Jenn.

Peut-être qu’un peu de honte aide les humains, adultes et enfants, à tirer des leçons importantes ?
Après tout, lorsque les utilisateurs furieux des médias sociaux ont décidé de réprimander Jenn, ils l’ont aussi humiliée, ce qui a eu l’effet désiré qu’ils espéraient.
Ce qui est peut-être bien, c’est que Jenn a eu des regrets et a décidé de faire les choses différemment la prochaine fois.
Et, il semble que l’on puisse dire la même chose de ses garçons après la punition qu’ils ont reçue.

Franbuzz sur Facebook

Répondre