Cette mère diabolique a laissé son bébé de 3 mois geler sur un balcon et a envoyé ses photos en pleurs à son ex-mari pour se venger

Une nouvelle inhabituelle a suscité une grande controverse dans les réseaux, jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour faire souffrir votre ex-conjoint ?  Une femme russe a gagné tout le mépris et la haine dans les filets après avoir publié des photos montrant qu’elle avait laissé son bébé de 3 mois sans vêtements sur le balcon de son appartement dans des températures glaciales.

Alexandre Polyakov, 28 ans, a été horrifié de voir les photos de sa fille affichées par son ex-femme Elizaveta Klimova sur les réseaux sociaux.
Polyakov a rendu les photos publiques pour prouver que Klimova est une tutrice indigne pour le bébé de 3 mois, a rapporté The Sun, le 6 décembre 2018. «Viens la regarder pour la dernière fois. Je l’ai enfermée sur le balcon. Qu’elle prenne froid. Elle m’a foutu la paix.»

publicités
image: Twitter/ Irish Sun

Photos du bébé nu dans le froid sur un balcon choque la Russie

Choqué, Aleksandr a relayé les images sur les réseaux sociaux. Il espérait ainsi récupérer la garde de l’enfant : « Je suis pris d’angoisse rien qu’à l’idée qu’elle puisse la laisser mourir de froid ou encore la mettre à la rue ».

image: Twitter/ Irish Sun

Polyakov a déclaré qu’il a peur de ce que Klimova peut faire à leur enfant par dépit – l’exposer aux éléments ou l’abandonner dans la rue: «J’ai posté les photos pour priver mon ex-femme de ses droits parentaux. Après les photos, j’ai peur de ce qu’elle est capable de faire à ma fille.»

publicités

Ils ont rompu peu de temps après la naissance du bébé

Interrogé par les internautes, Aleksandr a reconnu qu’il travaillait tout le temps, cela l’empêche de prendre soin de sa fille. Quant à la mère, elle a livré une tout autre version. Selon elle, le père lui a laissé la garde du bébé sans le moindre sou. Toutefois, les témoignages soulignent sa cruauté. Elisaveta s’est tout simplement servi du bébé pour faire culpabiliser son ex. D’après les voisins, ils ont rompu peu de temps après l’heureux évènement.

image: Twitter/ Irish Sun

La police russe a ouvert une enquête, les photos ont été prises en octobre 2018. Pendant cette période, la température atteignait les -20 °C.  Heureusement, le bébé n’a pas souffert de cette violence, les autorités ont rapporté qu’elle était hors de danger. Quant à la mère, elle a été accusée « de manquement à ses devoirs parentaux », le tribunal lui a infligé une amende.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre