Christian Quesada, célèbre champion des 12 Coups de midi, arrêté et écroué pour possession et diffusion d’images pédopornographiques

Le champion historique de l’émission « Les Douze Coups de Midi » sur TF1 a été arrêté et écroué ce mercredi 27 mars. La vedette de l’émission méridienne, présentée par Jean-Luc Reichmann, est accusée de « détention et diffusion d’images pédopornographiques » selon les informations de RTL. 

Le grand champion, qui avait cumulé 800 000 euros de gains en 193 participations à l’émission, a reconnu les faits en garde à vue après deux jours de perquisition et de fouille intensive à son domicile dans l’Ain. Les gendarmes auraient ainsi découvert des milliers d’images et de vidéos équivoques et compromettantes dans les ordinateurs de l’ancien « Maître de midi » et plusieurs documents qu’il aurait partagés sur des réseaux.

publicités
image: capture Youtube – TF1

Les enquêteurs sont remontés jusqu’à lui suite à la plainte d’une jeune fille mineure qui expliquait avoir dialogué sur Internet avec une autre personne se faisant passer pour un mineur. ‘Il lui demandait de se dévêtir, de lui envoyer des photos dénudées et lui a fait des propositions ouvertement sexuelles’ explique le procureur de la République de Bourg-en-Bresse. En garde à vue, Christian Quesada a reconnu la détention d’images et la corruption de mineur, mais il assure n’être jamais passé à l’acte et n’avoir jamais commis d’agression.

Dans son autobiographie intitulée ‘Le Maître de midi’ parue en novembre 2017, Christian raconte sa scolarité difficile, l’abandon de l’école à 15 ans, la cocaïne, le RSA et la rue. Et au milieu de cette vie pénible, il a confié qu’il amasse les connaissance en dévorant de nombreuses encyclopédies qui font de lui un homme à la culture hors norme.

publicités

Une information judiciaire est maintenant ouverte, un juge d’instruction est nommé pour étendre les investigations, expertiser les disques dur de ses ordinateurs, et pourquoi par remonter la piste d’autres délinquants sexuels.

Les internautes, justement choqués, n’ont pas tardé à faire part de leur écœurement :

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre