Coronavirus: bond des décès, les Français rappelés à l’ordre sur les consignes

Au lendemain des annonces fortes du gouvernement pour limiter la propagation du coronavirus, de nombreux Français, notamment à Paris, ont profité dimanche du soleil printanier pour se presser dans les parcs et jardins publics.

publicités

Le gouvernement a enjoint dimanche les Français à respecter les consignes pour freiner la propagation du coronavirus après une hausse sans précédent des décès et contaminations dans le pays, où la plupart des lieux publics ont été fermés et les urnes boudées au premier tour des municipales.

Selon un décompte publié dimanche soir par l’agence nationale de santé publique, Santé publique France, le bilan de l’épidémie a grimpé dimanche à 127 morts et 5.423 cas confirmés, soit 36 morts et plus de 900 cas supplémentaires en vingt-quatre heures. Plus de 400 personnes sont hospitalisées dans un état grave.

publicités

Les cinémas, bars, discothèques, restaurants, centres commerciaux, bibliothèques, salles de spectacles, musées et établissements sportifs sont fermés jusqu’au 15 avril. Malgré cette restriction, ils étaient nombreux à faire la fête dans la nuit de samedi à dimanche, notamment à Paris et à Rennes, profitant de la dernière soirée avant la fermeture des bars.

publicités

Après ces scènes nocturnes, d’autres rassemblements dans les lieux publics ont continué d’indigner les réseaux sociaux ce dimanche. De nombreux Parisiens ont profité du soleil pour se retrouver dans les parcs et jardins, toujours ouverts, sur les places et les berges, parfois pour pique-niquer entre amis ou en familles, faisant fi des mises en garde.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a appelé l’ensemble de la population à prendre conscience de la gravité de la situation et à limiter les interactions sociales, alors que de nombreux Français ont profité dimanche du soleil printanier pour se presser dans les parcs et jardins publics.

« Nous sommes tous acteurs de la santé, les décisions que nous prenons au quotidien, la sortie que nous allons annuler, la soirée en famille ou le repas en famille que nous n’allons pas faire : tout cela est déterminant pour protéger la santé des Français. Le virus est invisible, il circule vite et il menace la vie des gens. Je conjure les Français de respecter les mesures de restriction sociale », a-t-il lancé sur France 2.

Franbuzz sur Facebook

Répondre