Coronavirus : L’Allemagne va fermer ses frontières avec la France, la Suisse et l’Autriche

Les autorités allemandes ont décidé de fermer les frontières du pays avec la France, la Suisse et l’Autriche à partir de lundi matin. Objectif? Tenter de freiner la propagation de l’épidémie de coronavirus, a indiqué à l’AFP une source proche du dossier. 

publicités

Commerces fermés et populations confinées en France et en Espagne, chaos dans les aéroports américains : la pandémie due au coronavirus, qui a touché plus de 150 000 personnes et fait plus de 6 000 morts, continuait de progresser inexorablement, dimanche 15 mars. Les autorités italiennes ont fait état, en fin d’après-midi, de 368 nouveaux décès au cours des dernières vingt-quatre heures, un nombre inédit jusqu’alors.

Cette fermeture va prendre effet à partir de 8 heures, lundi, mais ne concernera pas le transport de marchandises et fera une exception pour les travailleurs transfrontaliers, selon cette source qui confirmait des informations du quotidien Bild.

publicités

Les Etats-régions frontaliers, à savoir le Bade-Wurtemberg, la Bavière, la Sarre et la Rhénanie-Palatinat, ont pris cette décision accord avec Angela Merkel, selon le Spiegel. Le ministre allemand de l’Intérieur devrait donner davantage de précisions dans la soirée.

Pas de fermeture mais un renforcement des contrôles coté français

Le ministère de l’Intérieur français a de son côté précisé dimanche que la France allait renforcer ses contrôles avec l’Allemagne, sans fermer sa frontière. Jeudi, l’Allemagne avait incité les transfrontaliers français à ne plus se rendre en Allemagne pour travailler. Le ministre de la Santé, Oliver Véran a affirmé vendredi sur Europe 1 que fermer les frontières était une réponse qui « scientifiquement n’a pas d’intérêt », dans la mesure où le virus circule déjà dans les pays concernés.

publicités

Dimanche, la France et l’Allemagne ont rétabli la possibilité d’exporter du matériel médical. La Pologne et la République Tchèque ont déjà fermé leurs frontières avec l’Allemagne.

La présidence française a ajouté qu’Emmanuel Macron et Angela Merkel «se sont parlés tout au long du week-end à ce sujet notamment, donc c’est coordonné». Le ministère de l’Intéieur français a fait état d’une même information.

Franbuzz sur Facebook

Répondre