Coronavirus : Le parc vendéen Le Puy du fou offre 500 000 masques pour les hôpitaux français

Le Puy du fou annonce le lundi 23 mars qu’il fait venir de Chine 500 000 masques pour approvisionner les hôpitaux français. Les masques sont à l’aéroport de Shanghai en attendant un avion.

publicités

Depuis le début de l’épidémie en France, le Puy du Fou est en contact avec son équipe en Chine afin de trouver des solutions à la pénurie de masques médicaux. « Grâce à sa filiale chinoise, le Puy du Fou offre 500 000 masques à la France » vient d’annoncer la direction du parc de loisirs de Vendée.

Pour réussir à obtenir cette commande, le parc à thèmes vendéen a fait « jouer ses relations ». Alors que le Puy du Fou poursuit son déploiement en Chine avec la préparation d’un grand spectacle nocturne, d’un village d’époque et d’un hôtel à Qinhuangdao, près de la Grande muraille, la direction en a profité pour faire appel à ses contacts locaux. Ces derniers ont ainsi facilité la mise en relation avec des fournisseurs de masques.

publicités

Une commande de 500.000 masques chirurgicaux a ainsi été passée pour près de 200.000 dollars, soit environ 185.000 euros. Des protections qui seront ensuite distribuées par le ministère de la Santé, dans les hôpitaux français, au personnel soignant. L’expédition est gérée par l’ambassade de France en Chine.

« Par ce don, le Puy du Fou s’engage dans la lutte contre la propagation du Covid-19 en France et s’associe au combat de toutes les équipes médicales qui œuvrent chaque jour, de façon héroïque, pour sauver des vies », a expliqué le deuxième parc de loisirs le plus visité de France pour justifier ce don.

publicités

Les autorités françaises organiseront la répartition des 500 000 masques du Puy du Fou dans l’ensemble des hôpitaux français. «Par ce don, le Puy du Fou s’engage dans la lutte contre la propagation du Covid-19 en France et s’associe au combat de toutes les équipes médicales qui œuvrent chaque jour, de façon héroïque, pour sauver des vies. »

Outre Le Puy de Fou, de nombreux grands groupes français se mobilisent dans cette lutte. Alors que LVMH et Bouygues ont également passé commande de masques, d’autres ont choisi de les fabriquer eux-même via certaines de leurs marques de haute-couture.

Franbuzz sur Facebook

Répondre