COVID-19 à Pékin: La situation jugée «extrêmement grave» après un regain des contaminations

La mairie de Pékin a estimé, mardi, que la situation était « extrêmement grave » dans la capitale chinoise, après une centaine de nouvelles contaminations.

publicités

Il est trop tôt pour parler d’une deuxième vague mais l’alerte est maximale à Pékin. La situation épidémique dans la capitale chinoise est « extrêmement grave », a averti mardi un porte-parole de la mairie, alors que plus d’une centaine de personnes ont été contaminées depuis la semaine dernière dans la capitale chinoise par un soudain regain de contagion.

Le ministère de la Santé a fait état mardi de 27 nouveaux malades à Pékin, ce qui porte à 106 le nombre total de cas enregistrés depuis cinq jours dans la métropole, qui n’avait pas connu de nouvelle contamination depuis deux mois.

publicités

Ce regain de contagion est parti de l’immense marché de gros de Xinfadi, dans le sud de la capitale, où le coronavirus a été repéré la semaine dernière. Des cas ont également été constatés sur d’autres marchés, désormais fermés. Au total, la municipalité a ordonné le confinement de près de 30 zones résidentielles. Leurs milliers d’habitants n’ont plus le droit d’en sortir, mais peuvent être ravitaillés.

image: AFP

Une contagion venue d’un marché

La métropole géante de 21 millions d’habitants a porté sa capacité quotidienne de dépistage à plus de 90.000 personnes. Alors que ce regain épidémique suscite la crainte d’une « deuxième vague », l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué lundi suivre « de très près » la situation à Pékin et évoqué l’envoi possible d’experts supplémentaires dans les prochains jours.

publicités

Pékin a fait état mardi matin de 27 nouvelles contaminations lors des dernières 24 heures, portant à 106 le total des cas enregistrés depuis cinq jours. Ce regain de contagion est parti du gigantesque marché de gros de Xinfadi, l’un des plus grands d’Asie, où le virus a été repéré la semaine dernière.

La crainte d’une deuxième vague

Cinq marchés sont désormais fermés en tout ou partie, dont le gigantesque marché de gros de Xinfadi, l’un des plus grands d’Asie, où le virus a été repéré la semaine dernière. Au total, près d’une trentaine de zones résidentielles proches des marchés fermés ont été placées en quarantaine pour 14 jours, confinant des milliers d’habitants. Tous les sites sportifs et culturels, qui venaient de rouvrir leurs portes après plusieurs mois de fermeture, ont de nouveau fermé lundi.

Alors que ce regain épidémique suscite la crainte d’une « deuxième vague », l’Organisation mondiale de la santé a indiqué lundi suivre « de très près » la situation à Pékin et évoqué l’envoi possible d’experts supplémentaires dans les prochains jours.

Franbuzz sur Facebook

Répondre