Covid-19 – La Russie annonce à son tour que son vaccin est efficace à 92%

Deux jours après l’annonce d’un vaccin développé par l’américain Pfizer efficace contre le Covid-19 à 90 %, la Russie dévoile les résultats de son candidat vaccin Spoutnik V, efficace à 92 %. Les essais cliniques vont cependant se poursuivre pendant six mois.

publicités

Plus les semaines passent, et plus la course au vaccin contre le coronavirus s’intensifie. Après l’annonce d’un vaccin presque 100% efficace par les Américains, c’est au tour des Russes. Le Fonds souverain russe (RDIF) et l’institut de recherche Gamaleïa affirment ce mercredi dans un communiqué que leur vaccin, Spoutnik-V, est, lui, efficace « 92 % ».

Actuellement en phase 3 d’essais cliniques, Spoutnik-V est testé par près de 40 000 volontaires. « L’analyse statistique de 20 cas confirmés de nouveau coronavirus, cas répartis entre personnes vaccinées et celles ayant reçu le placebo, indique un taux d’efficacité de 92 % pour le vaccin Spoutnik-V après une seconde dose » , explique le communiqué.

publicités

16.000 volontaires ont déjà reçu deux doses du vaccin

Développé par le Centre de microbiologie Gamaleya, le vaccin est entré dans la 3e et dernière phase des essais cliniques le 11 août dernier. Selon une étude publiée vendredi 6 novembre dans la revue britannique The Lancet, le vaccin comprend deux composants. Ceux-ci sont administrés en deux injections successives, à trois semaines d’intervalle. Il s’agit de vaccins à « vecteur viral » : cela signifie qu’ils utilisent comme support deux adénovirus humains (famille de virus très courants) transformés et adaptés pour combattre le Covid-19. Lorsque l’adénovirus modifié pénètre dans les cellules des personnes vaccinées, ces dernières vont fabriquer une protéine typique du Sars-Cov-2, apprenant ainsi à leur système immunitaire à le reconnaître et à le combattre, selon l’Institut Gamaleïa.

Sputnik V est actuellement testé sur 40.000 volontaires. 20.000 d’entre eux ont déjà reçu un placebo ou la première dose du vaccin et plus de 16.000 se sont vu administrer, 21 jours plus tard, la seconde dose ou le placebo. Parmi les volontaires ayant bénéficié de deux injections, 20 cas de Covid-19 ont été avérés, rapporte le communiqué.

publicités

Concurrence entre Etats

Alors que la Russie s’est montrée jusqu’ici avare concernant la documentation scientifique de ce vaccin vanté par le président Vladimir Poutine, les créateurs du Spoutnik V ont assuré mercredi que la recherche serait publiée sous peu, « dans une des principales revues médicales au monde et évaluée par des pairs ». Le RDIF a aussi assuré qu’il fournirait toutes les données nécessaires aux régulateurs nationaux des pays désireux d’acquérir le Spoutnik V.

La concurrence fait rage pour développer un vaccin, face au virus responsable de la pandémie qui a paralysé des pays entiers depuis le début de l’année. La Russie est déterminée à faire la course en tête et avait annoncé dès août, avant même des essais cliniques à grande échelle, l’efficacité de Spoutnik V, suscitant des doutes au sein de la communauté scientifique internationale.

Qui gagnera la course au vaccin ?

Mais qui des Etats-Unis ou de la Russie arrivera premier dans cette course au vaccin ? Une question que beaucoup de scientifiques se posent. Les deux vaccins étants environ au même stade des essais. Un vaccin très attendu dans le monde, puisque les chiffres des contaminations ne font que d’augmenter.

Franbuzz sur Facebook

Répondre