Covid-19 : Le groupe sanguin O protège-t-il vraiment contre le Covid-19 ?

Une nouvelle étude de chercheurs français affirme que les groupes sanguins pourraient avoir un impact sur une contamination au coronavirus. En France, les individus du groupe O, très présents, seraient moins infectés.

publicités

Plusieurs études ont démontré que le groupe sanguin pouvait avoir une influence sur le risque d’infection au Sars-CoV-2. Ainsi, les personnes appartenant au groupe sanguin O auraient moins de risques de contracter le virus que celles appartenant aux autres groupes sanguins.

Des travaux parus en juin 2021 dans la revue Epidemics avaient suggéré une autre hypothèse : il y aurait plus de risques de transmettre le virus à quelqu’un ayant un groupe sanguin compatible. Une autre étude française publiée en janvier 2022 dans Frontiers in Microbiology dresse un constat similaire.

publicités

Transmission du Covid-19 : l’incompatibilité des groupes sanguins diminuerait le risque

Pour les besoins de cette étude, les chercheurs ont suivi des couples dont l’un des partenaires était infecté par le Covid-19 et présentait des symptômes. Leur groupe sanguin a été pris en compte. Résultat : la transmission du Covid-19 s’est produite entre 93 partenaires dont les groupes sanguins étaient compatibles, mais seulement entre 38 partenaires dont les groupes sanguins étaient incompatibles.

Résultat : l’incompatibilité des groupes sanguins diminuerait fortement le risque de transmission du Covid-19. C’est ce qu’explique à 20 Minutes Jacques Le Pendu, directeur de recherche à l’Inserm à Nantes en immunologie et co-auteur de ces travaux. « Ce que l’étude conclut, c’est que dans les cas d’incompatibilité entre les deux conjoints, le risque que le partenaire attrape un Covid-19 symptomatique diminue de moitié ».

publicités

Le risque d’infection et de transmission diffère selon le groupe sanguin

L’étude parue en juin 2021 dans la revue Epidemics révélait quant à elle que « les patients infectés sont 2 à 3 fois plus susceptibles de transmettre le virus à une personne pour laquelle ils sont un donneur de sang compatible », expliquait le professeur Peter Ellis, auteur principal de l’étude, dans un communiqué.

Elle précisait également que le risque d’infection et de transmission pourrait différer selon le groupe sanguin : « Les personnes du groupe O sont des donneurs universels qui peuvent donner leur sang à n’importe qui. Une fois infectés, ils sont également capables d’infecter d’autres personnes de n’importe quel groupe sanguin. À l’inverse, les personnes du groupe A sont plus susceptibles d’attraper le virus et moins susceptibles de le transmettre », précisait le professeur Peter Ellis.

Le groupe sanguin O protège-t-il davantage du Covid-19 ?

Si ces études suggèrent que le groupe sanguin peut avoir un impact sur les risques de contracter le Covid-19, peut-on vraiment dire que le groupe sanguin O protège davantage contre l’infection? « Il existe une petite différence, bien documentée, via un ensemble d’études et une méta-analyse montrant que les personnes du groupe O auraient un risque diminué de 20 % par rapport aux autres citoyens et ceux du groupe A un risque augmenté d’environ 20 % », conclut Jacques Le Pendu à 20 Minutes.

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre