Déconfinement : Le retour à l’école sera étalé sur trois semaines selon les niveaux

Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a présenté, mardi devant la commission des Affaires culturelles et de l’Éducation, les pistes envisagées pour la réouverture des établissements scolaires à partir du 11 mai. Le ministre de l’Éducation nationale a évoqué un retour à l’école étalé sur trois semaines, par niveaux de classe.

publicités

Une rentrée étalée sur trois semaines

Une rentrée étalée sur trois semaines à partir du 11 mai. Le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a détaillé, lors de son audition par la commission des Affaires culturelles et de l’Education de l’Assemblée nationale, les premières pistes envisagées pour la reprise des cours, quand débutera la sortie du confinement.

Il a ensuite évoqué le calendrier envisagé par le gouvernement. « Nous ferons rentrer à partir de la semaine du 11 mai : les grandes sections, les CP et les CM2. Ensuite le 18 mai : ce sera les collèges, avec les sixièmes et les troisièmes puis les lycées avec les premières et les terminales et les lycées professionnels avec les ateliers industriels. » 

publicités

« En semaine 3, ce sera l’ensemble des classes qui pourra rentrer mais le système sera réorganisé avec des groupes de pas plus de 15 élèves », a-t-il développé.

Un élève « jamais en dehors de l’obligation scolaire »

Si une famille ne veut pas envoyer son enfant à l’école, ce sera possible mais, dans ce cas, il aura l’obligation de suivre l’enseignement à distance : « Un élève ne sera jamais en dehors de l’obligation scolaire ».

publicités

Jean-Michel Blanquer a assuré qu’avant la réouverture des écoles, un « protocole sanitaire » serait établi, avec par exemple une doctrine établie sur la nécessité de tests ou le port du masque. Quand les conditions sanitaires ne seront pas respectées, un établissement « ne rouvrira pas », a-t-il souligné.

Une souplesse sera aussi laissée aux territoires pour apprécier la progressivité de la reprise. « On peut imaginer que dans certains endroits le confinement soit maintenu », a même souligné Jean-Michel Blanquer.

Les solutions envisagées pour les cantines 

Le ministre a également assuré que des règles strictes seront appliquées dans les cantines, un sujet qui préoccupe beaucoup les familles. Soit la cantine sera fermée si on n’arrive pas à mettre en place des règles sanitaires ou bien elle sera ouverte pendant un spectre de temps plus large ou on la ferme purement et simplement et on crée des sandwicheries si l’application des règles sanitaires n’est pas possible.

Jean-Michel Blanquer a également précisé que « les professeurs seront au travail dans l’établissement » ou, s’ils sont vulnérables du point de vue de leur santé, « ils resteront chez eux et pourront être en télétravail ».

Sources: 20minutes.frouest-france.fr

Franbuzz sur Facebook

Répondre