Découverte d’une maison de l’horreur en France: des chiots affamés et des cadavres dans le congélateur

Samedi, les pompiers sont intervenus pour secourir un homme de 81 ans à Ban-de-Laveline. Dans sa propriété, ils ont découvert 12 chiens dans un état catastrophique. Les bénévoles de la SPA déodatienne vont depuis les nourrir quotidiennement et surtout les soigner.

Longtemps maltaités par leur propriétaire, les chiens ont maintenant été pris en charge par la SPA déodatienne.
« Ils sont encore très hostiles et on est contraints de les laisser sur place. Les bénévoles font les allers-retours en attendant l’intervention de la Fondation 30 millions d’amis pour qu’ils soient déplacés dans un endroit salubre », a expliqué Catherine Toussaint, bénévole à la SPA, en entrevue avec le Républicain Lorrain.

« C’était la maison de l’horreur. Il n’y avait qu’une seule gamelle pour les 12 chiens, soit 7 croquettes par chien. Ils sont apeurés car ils ont été battus. Le propriétaire tuait régulièrement les petits en les noyant dans le bassin ou en les frappant. On a aussi retrouvé des chiots dans le congélateur », a-t-elle ajouté.

Les chiens n’étaient pas stérilisés et se reproduisaient entre eux. Un cadavre de chiot en décomposition a même été trouvé sur place.
Une cagnotte en ligne a été lancée afin de venir en aide à ces animaux. « Aidez-nous à sauver les 12 chiens rescapés de Ban de Laveline » avait réussi à atteindre 64 % de son objectif au moment d’écrire ces lignes, soit 4 248 euros.

« Douze chiens dans un état de santé catastrophique sont pris en charge depuis hier par la SPA Déodatienne ; ce sont des adultes et des bébés de 8 mois qui sont très affaiblis. Ils ont tous la gale et sont dans un état d’amaigrissement intense, pour ce qui est des survivants. Ils sont nourris par nos soins, avec des croquettes chiots bien spécifiques adaptées à leurs besoins, et vont tous devoir suivre un traitement médical très lourd. Cette triste découverte entraine pour nous des frais vétérinaires très importants. Votre participation quelle qu’elle soit, sera la bienvenue pour nous permettre d affronter cette situation dramatique », a écrit la SPA sur Facebook, dimanche.

L’homme, qui a été retrouvé immobilisé au sol, a été transporté à l’hôpital de Saint-Dié-des-Vosges. Des poursuites sont maintenant envisagées.

Source: ayoyemondeRépublicain Lorrain
Crédit Photo: Courtoisie

Franbuzz sur Facebook

Répondre