Déjà 5 millions d’hectares brûlés et l’été est loin d’être terminé en Australie

Plusieurs Français installés à Sydney racontent l’impact des feux de forêt qui ont détruit de gigantesques surfaces du pays, et notamment en périphérie de leur ville.

publicités

C’est le constat désespérant dressé quatre mois après le début de ces violents incendies. Un drame qui renforce la fracture entre le pays et son Premier ministre. La situation s’aggrave en Australie où déjà 5 millions d’hectares de forêt sont partis en fumée. Des feux qui ont déjà provoqué la mort de neuf personnes, selon The Guardian.

Et il n’y a pas d’accalmie en vue. Les flammes sont reparties de plus belle ces derniers jours. Au point que, ce jeudi, la Nouvelle-Galles du Sud, Etat le plus peuplé d’Australie, est passé de nouveau en état d’urgence. Les évacuations forcées seront autorisées à compter de ce vendredi et pendant sept jours. C’est la troisième fois que cette région passe en état d’urgence depuis début septembre.

publicités

L’Australie connaît chaque année des feux de brousse… Pourquoi sont-ils à ce point ravageurs cette année ?

Pour le comprendre, il faut remonter à la période de sécheresse qui a précédé les premiers incendies de septembre. Plus que les rafales de vents ou les fortes chaleurs, c’est le premier facteur qui explique la situation dramatique que traverse actuellement l’Australie. Il y a très peu plu l’hiver dernier [soit entre juin et août, ndlr] et la teneur en eau des végétaux enregistrée au sortir de cette saison était très faible. Les spécialistes s’attendaient alors à ce que la saison des feux de brousse démarre précocement et qu’elle soit très intense. Cela n’a pas loupé. D’habitude, en Australie, la saison des incendies commence véritablement en décembre, rarement en septembre comme cette année. Surtout, la surface déjà ravagée par les flammes est conséquente. En moyenne, en Europe, les feux de végétation dévastent 500.000 hectares chaque année. Là, on parle déjà de 5,4 millions d’hectares brûlés. Pour comparaison, la Corse et la région la Provence-Alpes-Côtes-d’Azur réunies ne font « que » 4 millions d’hectares.

La carte des déficits en eau en Australie, sur la période du 1er juin 2018 au 30 novembre 2019. – /Australian Government

Et nous sommes que tout début janvier. Autrement dit, l’été est loin d’être terminé. Il court jusqu’à fin février en Australie, et janvier est un mois marqué par des pics de températures. Effectivement, comme le craint Scott Morisson, ces feux peuvent durer plusieurs semaines voire plusieurs mois encore.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre