Dépistage dans les aéroports: Les voyageurs en provenance de 16 pays passeront un test obligatoire

Durant un déplacement à Roissy, le premier ministre Jean Castex a annoncé que les tests de dépistages seront obligatoires pour les voyageurs venant des 16 pays à risques, dont les États-Unis.

publicités

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé, ce vendredi, la généralisation des tests de dépistage pour les voyageurs arrivant en France de 16 pays où le coronavirus circule fortement, dont les États-Unis, l’Algérie et le Maroc.

Matignon a précisé, vendredi après-midi, la liste des 16 pays évoqués par le chef du gouvernement. Tous les voyageurs en provenance de ces pays devront donc « disposer d’un test attestant qu’ils ne sont pas porteurs du virus » à leur arrivée à l’aéroport parisien Roissy Charles-de-Gaulle. Le cas échéant, ils devront se faire tester directement à l’aéroport, et en fonction du résultat, ils pourront circuler librement ou être placés en quatorzaine sur décision du préfet.

publicités

Une mesure « indispensable compte tenu de la reprise de la circulation virale »

Les pays concernés par les tests obligatoires sont les Etats-Unis, les Emirats arabes unis, Bahreïn, Panama, Afrique du Sud, Kowëit, Qatar, Israël, Brésil, Pérou, Serbie, Algérie, Turquie, Madagascar, Inde et Oman, selon Matignon. Le Maroc, initialement cité dans la liste de source gouvernementale, n’y figure pas « pour l’instant » selon Matignon, qui précise que « c’est en discussion ».

Cette mesure « était indispensable compte tenu de la reprise de la circulation virale dans notre pays », a argumenté le Premier ministre, accompagné du ministre de la Santé, Olivier Véran et du ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari. Des « dispositifs comparables » seront mis en place dans les ports, a-t-il précisé.

publicités

Plusieurs médecins et responsables politiques ont critiqué ces derniers jours la légèreté des contrôles aux frontières françaises. Le président du Sénat, Gérard Larcher (LR), a ainsi pointé vendredi matin sur RMC et BFMTV des « insuffisances graves » dans les mesures mises en place dans les aéroports qualifiés de « passoires à Covid ».

« Il y a des clusters [foyers de contamination] qui se développent à partir de personnes qui reviennent de voyage et qui n’ont pas été mises en quarantaine », pourtant « seule mesure efficace » contre la propagation du virus, affirmait récemment Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière.

 

Franbuzz sur Facebook

Répondre