Il faut savoir que depuis sa réintroduction dans les Pyrénées en 1991, l’ours est une source de tensions entre ceux qui militent pour sa survie et les éleveurs locaux, dont le bétail est attaqué par l’animal.

Selon des chiffres officiels émanant d’une consultation publique, les ours auraient tué 1 173 animaux et détruit 36 ruches en 2019.