Des haut-parleurs installés à Béziers pour traquer les incivilités, dont les déjections canines

La Ville de Béziers a installé 12 hauts-parleurs pour rappeller aux propiétaires de chiens de ramasser les déjections de leur animal. Des messages de sensibilisation seront diffusés aux contrevenants.

publicités

Après avoir incité les Biterrois à envoyer des photos de crottes au sous-préfet et avoir tenté de relever l’ADN des chiens, à Béziers (Hérault), la ville utilise des haut-parleurs pour sensibiliser les propriétaires récalcitrants.

Un clip vidéo a été mis en ligne, sur le site de la Ville de Béziers, ce lundi 11 janvier, pour faire la promotion d’une nouvelle mesure prise par la municipalité en matière de salubrité publique, rapporte le 20Minutes.

publicités

La commune vient d’équiper plusieurs zones de son territoire de haut-parleurs (12) pour rappeler à l’ordre les propriétaires de chiens qui auraient oublié de ramasser les cadeaux de leur animal préféré quand ils sortent faire une petite balade.

Des porte-voix situés sur des points stratégiques

En effet, depuis le CSU (Centre de surveillance urbaine), dès qu’ils sont repérés, les agents de la Ville signalent aux propriétaires de chiens qu’ils ont oublié de ramasser les déjections de leur animal via des porte-voix situés sur des points stratégiques.

publicités

Parmi les infractions visées par ce dispositif, les petites dégradations, le fait de jeter des déchets par terre, de se balader avec une tenue non-appropriée, ou un groupe de personnes qui ne porteraient pas de masques. La ville a aussi prévu de se servir de ces haut-parleurs pour alerter un contrevenant au couvre-feu, ou à un éventuel confinement.

« L’objectif est d’éviter aux policiers municipaux de se déplacer pour gérer des incivilités. Pas uniquement les crottes de chiens. Mais rappeler à l’ordre ceux qui se promènent torse-nu en ville. C’est interdit, tout comme consommer de l’alcool sur la voie publique. Rappeler à l’ordre ceux qui piétinent les pelouses de la ville, ou ceux qui ne portent pas le masque. » – Le maire de Béziers, Robert Ménard

« Il faut savoir respecter le travail des agents municipaux. » – Robert Ménard

Une amende de 68 €

Si les contrevenants n’obtempèrent pas, une patrouille de police municipale est immédiatement envoyée sur les lieux de la commission des faits et le propriétaire est verbalisé (68 €). Il ne lui reste qu’à ramasser l’offrande de son animal et regagner ses pénates. Comme quoi, laisser sur place ou prendre et emporter, ce n’est pas le même prix.

Ce n’est pas la première fois que la mairie de Robert Ménard s’attaque frontalement aux déjections canines. En 2016, elle avait voulu mettre en place un fichage ADN des chiens, pour retrouver les propriétaires indélicats. Le dispositif avait été retoqué par le tribunal administratif.

Trois ans plus tard, la mairie avait demandé aux habitants de prendre en photo les déjections dans les rues, pour les envoyer… au préfet.

Franbuzz sur Facebook

Répondre