Des lycéens se mobilisent pour organiser l’enterrement d’un vétéran sans abri et sans famille

Nombreux sont ceux qui se plaignent de l’égoïsme et de l’arrogance des adolescents. On les traite comme des enfants tout en s’attendant à ce qu’ils commencent à se comporter en adultes. Des parents aux enseignants, tout le monde semble avoir quelque chose à reprocher aux adolescents. Mais, si certains de ces jeunes sont vraiment égoïstes et immatures, d’autres prouvent à quel point les adolescents peuvent être formidables.

publicités
image: Youtube-Inside Edition

Les adolescents doivent jongler entre les cours, leurs devoirs et leur vie sociale. Alors que la plupart passent leur temps à penser à leur béguin du moment ou aux dernières rumeurs, d’autres choisissent de réaliser de vrais projets. Un groupe d’ados a ainsi consacré son temps libre à s’assurer que la mémoire d’un ancien combattant sans abri serait honorée comme il se doit.

image: istockphotos.com/CatLane

Les Américains sont fiers de leurs soldats et de leurs anciens combattants. Toutefois, bien que des jours fériés leur soient dédiés, trop de vétérans se retrouvent sans abri après avoir servi dans l’armée. Selon le ministère du Logement et du Développement urbain, près de 40 000 anciens combattants sont actuellement sans domicile. Parmi eux, on estime qu’environ la moitié souffre également de maladie mentale.

publicités
image: istockphotos.com/DebbiSmirnoff

Récemment, un ancien combattant s’est retrouvé à vivre les dernières années de sa vie dans la rue. Il est mort sans abri et sans aucun proche pour l’enterrer. À la grande surprise de tous, un groupe d’adolescents du Massachusetts a décidé d’agir pour sa mémoire.

Ils ont entièrement organisé ses funérailles.

image: Youtube-Inside Edition

Les habitants du quartier ont été étonnés de voir ce que ces adolescents avaient réussi à accomplir. Leur générosité leur a aussi attiré l’attention de nombreux médias, et très vite leur action était décrite dans des articles et des émissions diffusés à travers tout le pays.

publicités
image: Youtube-Inside Edition

Les lycéens en question sont tous des élèves de la Catholic Memorial High School. Ils ont appris qu’un vétéran sans abri était mort sans parents ou amis, et au lieu d’ignorer la situation, ils ont décidé d’agir.

Ils n’ont malheureusement pas réussi à retrouver le nom du pauvre homme. Lors des funérailles, ils l’ont donc appelé John. Beaucoup de ces jeunes ayant des proches ayant servi dans l’armée, ils se sentaient donc une certaine connexion avec l’ancien combattant

istockphotos.com/CatLane

Personne ne savait qui était le défunt. Tout ce que ces adolescents savaient c’est qu’il avait combattu et qu’il était seul au monde. Et c’est tout qui leur importait. Ils ont donc fait appel aux pompes funèbres Crosby et à l’association religieuse Lazarus Ministry pour lui rendre hommage.

image: Youtube-Inside Edition

Les lycéens étaient honorés de participer à la cérémonie, et les plus âgés d’entre eux ont porté le cercueil du sans-abri. Ils ont recouvert le cercueil d’un drapeau, comme lors de funérailles militaires officielles .

À l’époque, Peter Folan dirigeait le lycée. Dans un discours, il a évoqué l’importance d’honorer l’ancien combattant : lui offrir un enterrement digne était la meilleure façon de célébrer sa mémoire. Une cérémonie qui devait également rappeler à toutes les personnes présentes la valeur de toute vie humaine.

image: Youtube-Inside Edition

L’ancien combattant est mort seul sur une route de West Roxbury, au Massachusetts. Grâce à ces adolescents, il n’est pas mort dans l’oubli. Il a été inhumé dans la dignité avec tout le respect dû à son passé militaire.

On pense souvent que les adolescents sont égoïstes, mais ce groupe de lycéens a prouvé le contraire. Ils ont essayé de changer les choses en agissant pour rectifier une injustice. Un exemple qui prouve qu’un monde meilleur est possible.


Source de vidéo: Youtube-Inside Edition

Ces adolescents t’ont-ils étonné ? Partage le geste remarquable de ces lycéens avec tout le monde.

Source: Apost

Franbuzz sur Facebook

Répondre