Des milliers de chiots, achetés durant le confinement, sont maintenant abandonnés par leurs propriétaires

Malheureusement, de nombreux nouveaux propriétaires de chiots n’ont pas mesuré l’ampleur des responsabilités engendrées par un compagnon à quatre pattes. Des milliers de chiots achetés pendant le confinement sont maintenant abandonnés à des refuges ou revendus en ligne.

publicités

Les effets de la crise sanitaire ne sont pas sans conséquence pour les animaux de compagnie. Durant le confinement, beaucoup ont acheté un chiot. Mais une fois cette période passée, de nombreux propriétaires les ont abandonnés sans scrupules.

Pendant le confinement, de nombreuses personnes isolées ont décidé d’adopter un chien afin de leur tenir compagnie durant cette période difficile. Une fois le confinement terminé et le retour à la vie normale, les nouveaux propriétaires ont réalisé que s’occuper d’un chien n’était pas de tout repos, et que ces animaux demandaient beaucoup d’attention..

publicités

Des chiots revendus sur Internet ou abandonnés

Une enquête menée par The Kennel Club l’année dernière a révélé que la pandémie en cours avait entraîné une augmentation du nombre de propriétaires de chiots. Deux tiers des personnes interrogées ont décrit leur nouveau chiot comme une « bouée de sauvetage » pendant le confinement, tandis que 40 % ont déclaré avoir acheté un chiot parce qu’ils voulaient un compagnon.

Certains ont toutefois tenté de revendre sur Internet leur chien. La majorité des animaux proposés à la vente sur les sites de petites annonces étaient alors de jeunes chiots de race. Les animaux de compagnie qui ont trouvé preneurs ont donc pu retrouver un foyer. Mais pour ceux dont personne n’a voulu, ils ont été lâchement abandonnés.

publicités

Pendant les trois derniers mois, l’association The Dogs Trust a reçu plus de 1 800 appels téléphoniques pour signaler un abandon.

Le contre-coup du confinement

En 2020, The Kennel Club, une fondation britannique dédiée à la santé canine, a mené une enquête au sujet des acquisitions de chiots pendant le confinement en Angleterre. Il s’est avéré que les conditions dans lesquelles les animaux ont été achetés étaient loin d’être idéales.

Sur les personnes interrogées, 83% ont acheté leurs chiots sans que l’éleveur ne leur pose de questions sur leur mode de vie et leur capacité à être des propriétaires responsables dans la durée. De plus, plus de 2 propriétaires sur 5 ont avoué avoir acheté leur chiot pour qu’il soit un compagnon pendant le confinement, sans réellement penser à l’après. Pire encore, un nouveau propriétaire sur 4 avait fait moins de 2h de recherches avant d’acheter un chiot, et estimait que leur animal aurait pu venir d’une usine à chiots !

Face à ces chiffres, il n’est malheureusement pas très étonnant que ces achats de chiots, effectués sur un coup de tête, aient donné lieu à de nombreux abandons.

Une adoption non réfléchie

Une enquête a été menée pour comprendre comment les propriétaires ont pu acquérir un chiot aussi facilement s’ils n’avaient pas envisagé de s’en occuper sur le long terme. Les chercheurs ont constaté que de nombreuses adoptions se sont faites auprès d’éleveurs qui n’ont pas prévenu les acheteurs des conséquences et les responsabilités qui suivent l’adoption d’un chien.

Pour justifier leur abandon, les propriétaires affirment ne plus avoir le temps de s’occuper de leur animal, à cause de la reprise de leur travail ou du changement du rythme de vie. Selon une étude, plus de 2 propriétaires de chien sur 5 ont avoué avoir adopté leur animal sur un coup de tête pendant le confinement, sans penser au futur.

Franbuzz sur Facebook

Répondre