Des singes capturés, maltraités et exploités pour la cueillette des noix de coco (Vidéo)

La toute première enquête en caméra cachée de PETA Asie portant sur l’utilisation de singes dans l’industrie de la noix de coco en Thaïlande montre des singes attachés à de courtes chaînes et tournant en rond, confinés dans des cages exiguës sous la pluie, et forcés de grimper aux arbres pour cueillir des noix de coco pour le lait de coco vendu par de grandes marques comme Chaokoh et Aroy-D.

publicités

En Thaïlande, il n’est pas rare que l’industrie de la noix de coco se serve de singes pour récolter les fruits. Ils sont alors soumis à un terrible dressage.

L’association de protection animale Peta Asie a réalisé une enquête-choc. Rendue publique ce 3 juillet, elle montre comment les primates sont dressés pour aller décrocher les noix de coco à la cime des cocotiers. Les singes finissent par sombrer dans la folie.

Des singes arrachés à leur famille pour être exploités : la terrible vérité derrière l’industrie de la coco en Thaïlande

Les images capturées par Peta Asie font froid dans le dos. Pourtant, l’utilisation des singes dans l’industrie de la noix de coco en Thaïlande est monnaie courante.

publicités
Les singes sont enchaînés pour qu’ils ne s’enfuient pas. Source : Peta Asie.

Pour réaliser son enquête, Peta Asie a visité huit exploitations dans lesquelles des singes sont captifs. Avant d’y être exploités, les primates ont été envoyés dans des « écoles pour singes ».

Les singes, enchaînés avec des colliers métalliques, sont forcés de grimper aux cocotiers toute la journée. Ils doivent cueillir des noix de coco, destinées à être exportées dans le monde entier.

publicités
Les singes doivent cueillir près de 1000 noix de coco par jour. Source : Peta Asie.

L’organisation précise que les primates sont souvent forcés de « porter des charges plus lourdes que leur propre poids ». Les jeunes singes, réduits au statut de « machines à récolter des noix », doivent cueillir près de 1000 noix de coco par jour.

Ils finissent par sombrer dans la folie, comme le prouvent les images de Peta Asie.

Des singes dressés cruellement pour ramasser des noix et amuser les touristes en Thaïlande

Pour être totalement soumis aux hommes, les singes subissent des traitements cruels. Peta Asie précise que « si les singes essaient de se défendre, leurs canines peuvent être arrachées ».

Soumis à un fort stress en continu, les primates sombrent doucement dans la folie. Les singes, coupés de leurs congénères, ne peuvent se déplacer sans chaînes. Beaucoup dépérissent à vue d’oeil. Qu’importe, l’industrie de la noix de coco en Thaïlande les utilise jusqu’au bout.

Lorsqu’ils ne peuvent plus ramasser de noix de coco, les singes sont exploités par l’industrie touristique en Thaïlande. Source : Peta Asie.

Lorsqu’ils ne peuvent plus ramasser de noix de coco à la cime des arbres, ces singes sont exploités par l’industrie touristique thaïlandaise.

Ils sont alors contraints de réaliser des tours payants pour les touristes, comme faire du basket, du vélo ou lancer des ballons.

Soumis à un stress permanent, les singes deviennent fous. Source : Peta Asie.

Les révélations de Peta Asie ont entraîné une prise de conscience salvatrice, dans le monde entier. De nombreuses chaînes de supermarchés refusent désormais de proposer des produits en provenance de fournisseurs se servant de singes. D’après Peta Asie, 16 000 enseignes ont déjà retiré les noix de coco concernées de leurs rayons.

« En application de notre politique pour le bien-être animal, nous nous sommes engagés à ne jamais vendre des produits que nous savons issus du travail des singes », ont fait savoir les responsables des supermarchés Waitrose.

Franbuzz sur Facebook

Répondre