Des statues commémoratives des anciennes colonies françaises dégradées à Marseille

Plusieurs statues commémoratives des anciennes colonies françaises d’Afrique et d’Asie ont été dégradées mardi soir à Marseille, au niveau des escaliers de la gare Saint-Charles.

publicités

Deux statues commémorant les anciennes colonies françaises d’Afrique et d’Asie ont été dégradées à Marseille, ce mardi 30 juin. Situées devant la gare Saint-Charles, elles ont été recouvertes en partie de peinture rouge et d’inscriptions hostiles à la France et à son passé colonial. Les policiers ont interpellé une femme de 30 ans soupçonnée d’avoir participé à ces dégradations.

Les effigies représentant pour l’une les anciennes colonies d’Afrique et pour l’autre les ex-colonies d’Asie ont été taguées à la peinture rouge. On pouvait notamment y lire « Les colonisés d’Afrique niquent la France » et « Les colonisés d’Asie nikent (sic) la France ». Les deux statues ont été nettoyées depuis.

publicités

Les monuments et statues liés à l’histoire coloniale française ou à la traite négrière se retrouvent depuis plusieurs semaines au centre d’une polémique mémorielle notamment depuis la mort de George Floyd aux Etats-Unis. À Paris, la statue de Colbert au pied de l’Assemblée nationale a aussi été taguée la semaine dernière.

image: © Radio France – Bruno Blanzat

Une femme en garde à vue

Sur la première, les individus avaient écrit: « Les colonisés d’Afrique niquent la France ». Sur la seconde, on a pu lire: « Les colonisés d’Asie nikent (sic) la France ». Selon les informations de la radio publique locale, ces dégradations impliquent une dizaine de personnes. Une femme de 30 ans a été interpellée puis placée en garde à vue. On la voyait asperger les statues dans une vidéo.

publicités
image: © Radio France – Bruno Blanzat

Il ne s’agit pas là d’actes isolés. A Paris, le 23 juin dernier, la statue de Colbert, qui flanque l’Assemblée nationale, avait connu un sort similaire. Ces dégradations succèdent au vaste mouvement populaire contre le racisme, déclenché aux Etats-Unis par le meurtre de George floyd par la police, et aux manifestations liées à la mort d’Adama Traoré en France.

Franbuzz sur Facebook

Répondre