Des syndicats de personnels soignants appellent à manifester le 14 juillet

Six organisations, dont la CGT-Santé, ont appelé vendredi à « une journée d’action nationale » le 14 juillet, avec notamment une manifestation à Paris, où le gouvernement prévoit de rendre un hommage aux soignants le même jour.

publicités

Quinze jours après une première journée de mobilisation très suivie, les soignants sont de nouveau appelés à manifester mardi pour réclamer plus de moyens pour l’hôpital, alors que le « Ségur de la santé » approche de son terme. « Il faut maintenir la pression sur le gouvernement et l’obliger à s’engager dans de réelles négociations », a exhorté la CGT dans un communiqué. 180.000 personnes selon les organisateurs (100.000 d’après la police) s’étaient mobilisées le 16 juin.

Le « Ségur de la santé » qualifié « d’imposture »

Estimant que le gouvernement « méprise leurs demandes et leurs revendications », elles considèrent que le « Ségur de la santé » est « une imposture ».

publicités

Cette vaste concertation lancée fin mai vient d’aboutir à un projet d’accord sur la revalorisation des personnels non médicaux, incluant une augmentation générale de 183 euros net par mois et la révision de certaines grilles de salaires. Les syndicats ont jusqu’à lundi pour se prononcer sur ce texte, la CFDT ayant déjà décidé de le signer, tandis que Force ouvrière devait en délibérer vendredi « dans la journée ».

Près d’une centaine de rassemblements partout en France

La plupart des syndicats de la fonction publique hospitalière (FO, Unsa, SUD) ainsi que les collectifs de soignants (Inter-Urgences, Inter-Hôpitaux) appellent les « blouses blanches » à défiler. Plusieurs organisations de médecins hospitaliers, dont l’Intersyndicat national des praticiens hospitaliers (INPH), Action praticiens hôpital (APH) et Jeunes médecins, ont en outre décidé de se joindre au mouvement.

publicités

Au total, près d’une centaine de rassemblements sont prévus un peu partout en France, principalement devant des hôpitaux et des agences régionales de santé (ARS). A Paris, le cortège s’élancera à 14h00 de l’ancien hôpital militaire du Val-de-Grâce (Ve arrondissement), aujourd’hui à l’abandon. Il passera devant l’hôpital Cochin, puis l’hôpital Necker, avant de rejoindre le ministère de la Santé.

Franbuzz sur Facebook

Répondre