Éclair, une jeune ânesse mutilée en Haute-Saône : Sa propriétaire cherche des foulards pour boucher ses plaies

Le dimanche 20 décembre 2020, au petit matin, Nathalie Vatageot a fait une découverte très difficile : son ânesse, Éclair, était couchée au milieu de son pré avec les oreilles sectionnées. Nathalie Vatageot ne s’est toujours pas remis de cette vision cauchemardesque.

publicités

Une ânesse d’un an a été retrouvée dimanche avec les deux oreilles coupées à Broye-les-Loups-et-Verfontaine, en Haute-Saône. Selon des informations de L’Est républicain, l’agression, qui s’est déroulée dans la nuit, a laissé l’animal dans un état jugé préoccupant.

La propriétaire d’Éclair a lancé un appel à témoins

La propriétaire d’une jeune ânesse mutilée à Broye-les-Loups-et-Verfontaine (Haute-Saône) lance un appel sur Facebook. Elle a besoin de foulards et bandanas pour aider au bon rétablissement de son animal dont les deux oreilles ont été sectionnées en décembre dernier.

publicités

La gérante de la ferme pédagogique située sur le domaine du Grand Collonge, à Broye-les-Loups-et-Verfontaine, a déclaré à L’Est républicain qu’Éclair n’était pas encore tirée d’affaire. Elle « est loin d’être sauvée. On n’est pas à l’abri d’une septicémie. Pour l’instant on pare à l’infection […] On ne sait pas si ça va se reboucher, on ne sait pas si elle entend ».

Nathalie a lancé ce samedi un appel sur Facebook : « Pour notre petite Éclair qui a une force incroyable et qui est toujours debout , on y croit …Nous recherchons des vieux foulards, bandanas … pour protéger les trous qui lui restent à la place de ses oreilles…Merci les amis de partager. »

publicités

En attendant Éclair est dans un box isolé et a pris tous ses antibiotiques. Ses plaies sont désinfectées et on lui applique une pommade cicatrisante avant de panser ses plaies. Ces pansements sont changés deux fois par jour « pour éviter que l’air rentre ou bien des saletés ou des poussières ».

Une enquête toujours en cours

Le but de cette opération est d’éviter que des corps étrangers ne pénètrent dans le conduit auditif de l’ânesse. Elle doit être protégée à la fois de l’air, des saletés ou de poussières. Sa propriétaire en appelle donc à la générosité des internautes qui seraient en mesure de lui fournir des vieux foulards ou des bandanas.

Pour l’instant, son post a déjà été partagé plus de 500 fois et des collectes s’organisent, précise le quotidien. De son côté, la brigade de gendarmerie de Gray et les enquêteurs de la brigade de recherches de Belfort Montbéliard continuent leurs investigations. L’auteur de cette attaque a probablement utilisé une scie de boucher pour trancher les oreilles de l’ânesse, qui ont été emportées.

N’hésitez pas à partager l’appel aux dons de foulards pour aider Éclair. Nous souhaitons beaucoup de force et de courage à ses propriétaires et pensons fort à elle ! Espérons qu’elle sent sorte et qu’elle ne souffre pas <3

Franbuzz sur Facebook

Répondre