Edouard Philippe annonce une prime net de 500 à 1.500 euros pour les soignants

Les soignants, fortement mobilisés dans la lutte contre la pandémie de coronavirus en France, vont bénéficier de primes défiscalisées de 500 à 1 500 euros. Elle dépendra de l’intensité de la flambée épidémique à laquelle ils ont dû faire face, a annoncé mercredi le Premier ministre, Édouard Philippe.

publicités

À l’issue du Conseil des ministres du 15 avril, Édouard Philippe a déclaré le versement d’une prime de 1.500 euros pour tous les personnels des services de santé qui gèrent la crise du Covid-19 dans les départements les plus touchés et des services ayant accueilli des patients Covid-19 dans les départements les moins touchés.

Les autres personnels de santé recevront une prime de 500 euros, a ajouté le chef du gouvernement, à l’issue du Conseil des ministres, précisant que ces primes seront « nettes de tout », c’est-à-dire exemptes de charges et d’impôts.

publicités

Une majoration de 50% des heures supplémentaires

En outre, tous bénéficieront d’une majoration de 50% de leurs heures supplémentaires, ce qui représente en moyenne plus de 600 euros par agent, également sans impôts ni charges, a ensuite souligné le ministre de la Santé Olivier Véran.

Chacun d’entre eux recevra donc en moyenne 1.000 à 2.000 euros environ, avec un coût total pour l’État de 1,3 milliard d’euros. S’y ajoutera une prime à venir pour le personnel du secteur médico-social, notamment celui des Ephad, qui a dû se réorganiser, a ajouté le ministre.

publicités

«Nous devons en la matière échanger avec les collectivités locales, en particulier avec les départements qui en sont souvent les financeurs, pour déterminer les conditions de financement de cette prime», a précisé M.Philippe.

« Un effort historique » de 8 millards d’euros

« Nous faisons face » à l’épidémie du coronavirus « d’abord grâce à l’incroyable dévouement de tout le personnel soignant du pays », a souligné Edouard Philippe en rappelant « l’effort historique en faveur de notre système sanitaire » de 8 milliards d’euros dans le projet de loi de finances rectificative présenté ce mercredi.

Cette somme permet « d’investir dans l’achat de matériel et de masques pour près de 4 milliards d’euros » et de financer les mesures pour le personnel soignant, « en première ligne, jour et nuit », a-t-il ajouté.


Source de vidéo: Bfm

Une aide de 150 euros par ménage au RSA

Le gouvernement versera également le 15 mai une «aide d’urgence» de 150 euros par famille bénéficiaire du RSA ou de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS), à laquelle s’ajouteront 100 euros par enfant, a détaillé M.Philippe.

Les familles qui ne bénéficient ni du RSA ni de l’ASS, mais qui touchent des aides au logement, percevront de leur côté 100 euros par enfant, a-t-il indiqué, ajoutant que ces aides profiteront au total à «plus de quatre millions de foyers».

«Ce sera automatique, sans qu’aucune démarche ne soit nécessaire», a poursuivi le Premier ministre. «Au total ce sont plus de quatre millions de foyers bénéficiaires de cette aide d’urgence».

Franbuzz sur Facebook

Répondre