Elle commence à accoucher dans le parc du Puy du Fou, son bébé obtient un accès à vie

Enceinte de 7 mois et demi à la fin du mois de juin, Floriane Harribey, originaire des Landes, a finalement accouché lors d’un séjour au Puy du Fou, en Vendée. Le petit Rafaël a reçu un « pass éternel » qui lui permet de venir dans le Grand Parc gratuitement, à vie.

publicités

Toute sa vie, le petit Rafaël pourra aller dans le Grand Parc du Puy du Fou, gratuitement. Un « pass éternel » qui est une première dans le parc à thème vendéen, situé aux Epesses. « C’est notre petit chevalier », rigole aujourd’hui sa maman, Floriane Harribey.

VIA : Ouest-France
image: OUEST-FRANCE

Il y a presqu’un mois, le 26 juin, les larmes prenaient le dessus sur ce sourire désormais si largement affiché. Avec son compagnon, Ludovic Curiel, et la mère de ce dernier, elle décide de réaliser un séjour de deux jours au Puy du Fou.

publicités

La poche des eaux rompt dans une allée

Floriane Harribey est enceinte de sept mois et demi, « deux jours avant le départ, j’ai une visite chez le gynécologue qui me dit que la grossesse suit son cours, que tout va bien », explique-t-elle. Le couple habitant dans le bassin d’Arcachon, dans les Landes, prend la route tôt le matin pour arriver vers 10 h en Vendée, à la Villa Gallo Romaine, l’un des hôtels du Grand Parc.

image: OUEST-FRANCE

« Je sentais qu’il y avait quelque chose de bizarre en arrivant. Je n’imaginais pas que mon bébé allait naître, j’étais fatiguée, je mettais cela sur le compte de la route. J’ai pensé aussi que sa tête appuyait fortement sur ma vessie », explique la jeune femme qui finalement, commençait à perdre les eaux. Son compagnon décide de louer un fauteuil roulant à l’hôtel pour permettre une visite moins fatigante à Floriane Harribey.

publicités
image: OUEST-FRANCE

Premier spectacle de la journée : Les chevaliers de la table ronde. « Là, dès qu’il a entendu la musique, il a fortement bougé », raconte la jeune mère qui ne reconnaît pas les contractions. Rien n’arrête la famille qui décide de poursuivre la visite avec Le Bal des oiseaux fantômes. « En sortant, j’ai compris que ma poche des eaux avait rompu en plein milieu d’une allée. On a appelé ma sage-femme qui nous a dit de nous rendre directement aux urgences. »

Les services de secours du parc aident les futurs parents, stressés. « J’étais en pleurs, on était loin de chez nous… Je pensais que j’allais être alitée, mais toujours pas que j’allais accoucher ! »

« On n’avait rien, on était partis sans le sac à langer »

Le couple est dirigé vers l’hôpital de Cholet où la maman accouche prématurément du petit Rafaël, 2,430 kg, à 00 h 45. Une naissance imprévue qui a chamboulé la famille. « On n’avait rien, on était partis sans le sac à langer, on n’avait même pas d’affaires pour nous », raconte Ludovic Curiel qui a fait un aller-retour pour récupérer les affaires.


Source de vidéo: Ouest-France

Ce jeudi 22 juillet, alors que Rafaël est en parfaite santé, la famille peut enfin quitter l’hôpital de Cholet et rentrer chez lui. Mais avant, un passage est inévitable au Puy du Fou qui a presque vu naître Rafaël. La famille y a rencontré Laurent Albert, le directeur général, qui a remis l’invitation à vie, indiquant : « Revenez l’année prochaine, pour ses un an, nous lui trouverons une place dans le spectacle du Signe du Triomphe. Quand il sera plus grand, nous pourrons le former à devenir gladiateur. » Une invitation acceptée par les parents qui, avant, retournent dans les Landes profiter de leur nouvelle vie à trois.

Source : Ouest-France

Franbuzz sur Facebook

Répondre