Emmanuel Macron s’exprimera ce soir à 20 h, face à une crise sanitaire s’aggravant

Fermetures des écoles, application des mesures de freinage dans tout le pays… Face aux critiques sur sa stratégie anti-coronavirus, Emmanuel Macron doit faire des choix et les annoncera ce soir à 20 heures.

publicités

Un conseil de défense sanitaire est organisée mercredi matin à l’Elysée. C’est lors de cette réunion que l’exécutif décider de nouvelles mesures pour endiguer la troisième vague de l’épidémie de Covid-19.

Emmanuel Macron interviendra lors d’une allocution télévisée ce mercredi 31 mars, à 20 heures. C’est ce qu’a annoncé le palais de l’Elysée ce matin, juste avant la tenue d’un nouveau conseil de défense sanitaire, qui s’est ouvert à 9 heures. Le président n’est plus intervenu à la télévision pour parler du coronavirus depuis le mois de novembre.

publicités

Cette prise de parole était attendue alors que la France est frappée par une troisième vague de l’épidémie de Covid-19 et que plus de 5 000 patients sont hospitalisés en réanimation. La dégradation de la situation met la pression sur le chef de l’Etat, pressé par de nombreux médecins, mais aussi l’opposition, de prendre des mesures plus efficace, voire un confinement strict qu’Emmanuel Macron refuse jusqu’à présent.

Vers un confinement plus strict ?

Fermer les écoles en avançant les vacances de Pâques, qui doivent débuter le 10 avril pour la zone 1 ? Étendre les mesures de freinage, déjà en place dans 19 départements ? Déployer des moyens supplémentaires dans les hôpitaux en attendant l’impact des vaccinations ? Confinement généralisé ?  L’exécutif doit décider lors de conseil de défense sanitaire que doivent être potentiellement décidées de nouvelles mesures de freinage de l’épidémie.

publicités

La semaine dernière, le président évoquait déjà de « nouvelles mesures » à venir mais déclarait n’avoir « aucun mea culpa, aucun remords, aucun constat d’échec« . Une posture qui donne l’image d’un chef d’Etat décidant seul, contre l’avis des scientifiques.

Face aux critiques sur sa stratégie anti-Covid avec plus de 5.000 patients en réanimation, soit plus que lors de la première vague, Emmanuel Macron doit faire des choix et les annoncera ce soir.

Franbuzz sur Facebook

Répondre