En Normandie, un millionnaire rembourse la dette de l’association Suzi Handicap Animal!

Après son appel à l’aide lancé sur les réseaux sociaux, l’association ornaise Suzi Handicap Animal a été aidée par le millionnaire philanthrope Jean-Baptiste Descroix-Vernier.

La dette du refuge Suzi Handicap Animal, en Normandie, avait atteint les 60 000 euros. Du coup, il avait tenté de lancer une cagnotte en ligne afin de sauver la structure et lui permettre de continuer à accueillir des animaux.

Avec 130 animaux handicapés – chevaux, moutons, chèvres, vaches, chiens, chats – les frais vétérinaires du refuge s’élèvent à eux seuls au minimum à 15 000 euros chaque mois. Le petit paradis pour animaux qui n’ont pas été épargnés par la vie, situé à Montreuil-au-Houlme dans l’Orne, a été créé par Stéphanie Lisicki il y a 5 ans et elle s’y consacre 24 h sur 24 avec l’aide de Sonia et de quelques bénévoles.

publicités

Le don providentiel de 55 000 euros qui permet d’éponger les dettes vétérinaires provient du milliardaire Jean-Baptiste Descroix-Vernier, après tant d’appels désespérés au cours des derniers mois et tant de rejets.
« Un homme au grand cœur, Jean-Baptiste Descroix-Vernier, vient de sauver le refuge Suzi handicap animal avec l’aide de nos donateurs », a annoncé le refuge sur sa page Facebook.

« Cet homme au grand cœur, humain, généreux, compréhensif », a d’abord appelé à l’association dimanche 14 avril 2019 pour en savoir davantage et avoir accès aux factures, afin de savoir d’où provenaient les dettes.
« Il voulait avoir des preuves de sérieux, les déclarations des services vétérinaires. Il a étudié tout ça et il nous a rappelés mardi en nous disant qu’il remboursait tous les frais vétérinaires », a exprimé avec enthousiasme la créatrice du refuge auprès de France 3.

publicités

Source de vidéo: Youtube-France 3 Normandie

De plus, le généreux donateur a contacté son réseau afin d’aider le refuge à plus long terme. Il a entre autres publié un message sur son compte Twitter qui touche près de 20 000 abonnés.
« Notre cause l’a touché, il comprend notre concept de soigner des animaux handicapés, et c’est pour ça qu’il nous aide », a expliqué la fondatrice de l’association au journal L’Orne combattante« Son soutien arrive à un moment de doute pour le refuge, c’est vraiment un miracle. »

La cagnotte Leetchi, qui en est à près de 10 000 euros, va rester ouverte parce que même si cet « énorme coup de pouce » sauve temporairement le refuge, il faut encore trouver un financement récurrent pour couvrir les frais d’opération du refuge et continuer à soigner les animaux recueillis.
Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager avec vos proches et amis et à nous faire part de vos commentaires.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre