En pleine canicule, la maire de Montauban refuse d’ouvrir le centre d’accueil frais pour les sans-abri

Alors que le thermomètre frôle les 40 degrés à Montauban, les sans-abri souffrent de la chaleur mais la maire de Montauban s’est opposée à l’ouverture d’un centre de jour, frais, pour les quelque 60 personnes qui errent dans les rues à la recherche d’eau et d’un peu d’ombre.

Pourtant une salle fraîche avec des douches, des toilettes, des repas est prête à les accueillir mais il lui manque une autorisation pour ouvrir ses portes.
Marc Pontier, le directeur de la structure, ne décolère pas: «C’est une situation ubuesque qui dure depuis plus d’un mois. Six salariés payés par l’État appuyés par une quarantaine de bénévoles attendent le feu vert de la mairie qui refuse de délivrer l’autorisation d’ouverture», confie-t-il au Monde . La maire Les Républicains de Montauban, Brigitte Barèges, s’oppose à l’ouverture de ce centre, notamment en refusant «la visite de sécurité des pompiers». Par ailleurs, la mairie a «fait une décision d’opposition à la déclaration préalable de travaux déposée par le gestionnaire du lieu», selon la préfecture du Tarn-et-Garonne.

publicités
La maire LR de Montauban, Brigitte Barèges. REMY GABALDA/AFP

En annonçant une réquisition, valable jusqu’au 15 septembre en vertu du dispositif canicule, le représentant de l’Etat a donc décidé de forcer la main à Brigitte Barèges, la maire de Montauban, connue pour ses prises de position très droitières.

Mercredi, le préfet Pierre Besnard a saisi en référé le tribunal administratif considérant que ‘la décision de Madame le maire manquait de bases légales’ et a décidé de réquisitionner le local en question, qui sera ouvert dès ce jeudi matin, ‘pour que les personnes ne restent pas à la rue’.

publicités

Entre 50 à 80 personnes pourront être accueillies par jour, le centre proposera notamment des repas et des douches.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre