Enterré vivant, ce petit bébé retrouvé sain et sauf trois jours plus tard par des «anges gardiens»

Un nourrisson a été retrouvé enterré vivant par les employés d’une usine sud-africaine. Cela faisait trois jours que le bébé avait été enfoui, par sa mère, sous une montagne de sable. Cette dernière a été entendue par la justice jeudi 21 avril. Le bébé a survécu à sa tombe peu profonde dans laquelle sa mère l’avait abandonné.

publicités

Les faits se sont déroulés en Afrique du Sud, une maman de 25 ans travaillant dans une usine de bois à enterré son bébé vivant dans une tombe de fortune sur son lieu de travail, par peur que ses parents découvrent qu’elle a eu un deuxième enfant. Cela s’est produit dans la ville de Paddock dans l’Est du pays. La mère lui avait fait une tombe de sable et de bouts de bois.

Le bébé était recouvert de sable et de branches – image: (CEN) – Dailymail

Il s’agit du deuxième enfant de cette mère indigne. Elle avait réussi à cacher sa grossesse à ses parents, mais savaient qu’elle serait fustigée si elle arrivait avec un deuxième bébé. Elle a avoué son geste à la police. Le capitaine Gerald Mfeka explique : « Nos hommes sont partis à la recherche du bébé, et l’ont retrouvé. Il était caché sous des branchages et recouvert d’une couche de sable. En entendant tout le vacarme qu’on a fait, la mère est venue se confesser. Elle a expliqué qu’elle était effrayée par ses parents. Son premier enfant avait déjà quatre ans, et jamais ses parents n’auraient accepté un autre bébé ».

publicités

Mercredi 20 avril, elle a été entendue par la Cour de justice d’Izingolweni. Elle comparaît pour « abandon d’enfant ». Cependant, la justice veut qu’une enquête plus approfondie soit ouverte, afin de comprendre les raisons d’un tel geste, et savoir si elle a des circonstances atténuantes, comme une maladie mentale par exemple.

C’est ce qu’on peut appeler un petit miracle. La maman a confessé qu’il y a trois jours qu’elle avait enterré son bébé. Le nourrisson a survécu. Il a été emmené dans une unité de soins intensifs de l’hôpital régional de Port Shepstone. Le porte-parole de l’hôpital a déclaré que le personnel hospitalier et les médecins avaient réussi à stabiliser le bébé.

publicités
La police sud-africaine en patrouille montée (Image d’illustration, (Andy Hooper) Dailymail

La mère a aussi été emmenée à l’hôpital, même si les raisons de son internement n’ont pas été précisées. Ensuite, elle a pu quitter l’hôpital et là encore, nous ne connaissons pas les charges exactes qui ont été retenues contre elle. Il n’est pas non plus précisé si c’est elle qui reprendra son bébé.

Source: Dailymail

Franbuzz sur Facebook

Répondre