Étudiant breton disparu : Le corps retrouvé dans les Ardennes est bien celui de Valentin Gomes

Le corps retrouvé dans un champ des Ardennes est celui de l’étudiant lillois qui participait à un week-end d’intégration avec son école d’ingénieurs.

publicités

C’est bien lui. Le corps retrouvé mardi matin dans un champ des Ardennes est bien celui de Valentin Gomes. L’étudiant de Polytech’Lille, âgé de 23 ans, avait disparu dans la nuit de samedi à dimanche lors d’un week-end d’intégration dans un camping du secteur.

Si la justice n’avait pas confirmé officiellement l’identité de la victime, elle ne faisait guère de doutes. Elle a été confirmée par le capitaine de gendarmerie auprès de France 3 Champagne-Ardennes.

publicités

L’étudiant de 23 ans participait à un week-end d’intégration dans un camping le week-end dernier à Signy-l’Abbaye avec son école d’ingénieurs, Polytech Lille. Le corps de l’étudiant breton a été retrouvé à cinq kilomètres du lieu de la disparition, mardi matin. Pour assurer la sécurité du week-end d’intégration, un service d’ordre, la Croix-Rouge et la Sécurité Civile avaient été appelés en renfort. Le directeur de l’école était sur place. Aucun bizutage n’a été organisé au cours du week-end.

Les personnes présentes pour les recherches au camping de la Vénerie, où s’est déroulée la fête, ont également été informées de la triste nouvelle par les gendarmes. Le procureur de Charleville-Mézières, Laurent de Caigny, avait confirmé la découverte d’un corps, sans toutefois formellement indiquer qu’il s’agissait de l’étudiant lillois.

publicités

Comment Valentin Gomes est-il mort ? Une autopsie prévue mercredi

C’est un couple d’agriculteurs qui a trouvé le corps dans un de ses champs. Valentin Gomes avait plusieurs traces de blessures de type éraflures. « Un certain désordre vestimentaire » a été relevé par les gendarmes.

Le jeune homme étudiait à Polytech’Lille dans le Nord, une école d’ingénieur, et avait participé à un week-end d’intégration de son école dans un camping de Signy-L’Abbay dans les Ardennes. Il n’avait plus donné de signe de vie depuis le soir du samedi 2 octobre et des recherches avaient commencé dès le lendemain matin.

Le corps de Valentin Gomes doit être autopsié dans la journée ce mercredi, selon Vosges Matin. Les enquêteurs de la section de recherches de Reims devront ensuite déterminer ce qu’il s’est passé. Et trouver l’auteur de la mort de l’étudiant.

Franbuzz sur Facebook

Répondre