Euralille bondé de monde pour les soldes, les photos choquent les internautes

Le premier week-end de soldes a attiré les foules au centre commercial Euralille, à Lille, dans le Nord. Les images de la foule agglutinée dans un lieu clos, en période de coronavirus, ont été commentées sur les réseaux sociaux.

publicités

Soldes d’hiver et contre tout. Pour ce premier week-end des soldes d’hiver, il y avait foule dans le centre-ville de Lille. Dans les rues, mais aussi dans les centres commerciaux. C’était notamment le cas à Euralille, à tel point que l’affluence de samedi commence à faire parler sur les réseaux sociaux.

Effectivement, les clients ont préféré se réfugier dans ce grand centre commercial pour y faire leurs achats dans une zone couverte en cette période de froid. Qui plus est, dans les rues à l’entrée des boutiques, de longues files d’attente s’étaient formées à cause de la limite du nombre de personnes imposée par les conditions sanitaires. Pour couronner le tout, le froid et la pluie étaient au rendez-vous ce week-end.

publicités

À l’entrée du centre commercial, les conditions sanitaires ont été respectées, notamment avec distribution de gel hydroalcoolique. Le préfet du Nord avait d’ailleurs mis en demeure Westfield Euralille le 1er décembre, le sommant « de répondre aux exigences de distanciation sociale et de respect des gestes barrières dans les files d’attente du centre commercial et de ses abords », rappelle 20 Minutes.

De plus, la capacité d’accueil imposée par les mesures gouvernementales est d’une personne pour 8 m². Ce centre peut donc accueillir 8 312 clients en même temps, en dehors du personnel.

publicités

Sur les réseaux sociaux, des internautes se sont indignés. De nombreuses photos de cette foule ont circulé sur Twitter ; on pouvait voir très clairement que la distanciation sociale n’était pas respectée. Ils étaient remontés, non pas contre le centre commercial, mais contre les clients, et également contre le gouvernement, jugeant les mesures qu’il impose comme incompréhensibles, illogiques et même injustes.

« Manger au restaurant occasionne plus de risques que de faire les soldes dans cette cohue ? » s’interroge un internaute. « Après on va nous dire que les cafés, bars, restaurants, cinémas, salles de spectacles, salles de sport, remontées mécaniques, boîtes de nuit… et j’en passe… c’est dangereux !!! », s’indigne un autre.

« Pas question d’ouvrir les remontées mécaniques pour février, par contre très beau brassage de population ce samedi au centre commercial lillois », déplore un troisième.

Mais de nombreux internautes ont également fait la leçon aux personnes qui se sont rendues dans ce centre bondé. L’une d’entre eux, visiblement agacée, a critiqué : « Erreur de débutant d’aller à Euralille le premier samedi des soldes aussi, les gens sont tous là collés les uns aux autres, après ça vient pleurer parce que les 3/4 seront positifs au Covid. » Richard Smith, le directeur de cabinet du préfet du Nord, s’est rendu lui aussi sur place, mais pas pour faire des emplettes.

Il y est allé pour vérifier « que les mesures sanitaires étaient bien respectées », a précisé le préfet sur Twitter. 20 Minutes, qui a justement contacté la préfecture pour savoir si c’était le cas, n’avait pas encore obtenu de réponse le 24 janvier.

Franbuzz sur Facebook

Répondre