Féminicide en Moselle : une jeune femme de 22 ans tuée en pleine rue, son compagnon interpellé

Une jeune femme a été tuée en pleine rue dans la nuit de dimanche à lundi, à Hayange (Moselle). Son compagnon, le principal suspect, a été interpellé.

publicités

Un homme de 23 ans de nationalité serbe a été interpellé lundi à Hayange (Moselle), soupçonné d’avoir tué au cours de la nuit sa compagne de 22 ans à coups de couteau, a-t-on appris auprès du procureur de Metz.

«Le suspect a été interpellé par la police judiciaire à Hayange au cours de l’après-midi au domicile d’une autre personne », a déclaré le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri.

publicités

« La victime a reçu cinq coups de couteau », affirmait plus tôt le maire (RN) de Hayange, Fabien Engelmann. « Les pompiers ont été prévenus à 00h40, mais la victime était déjà en arrêt cardiaque quand ils sont arrivés sur place. Ils sont restés jusqu’à 3 heures du matin », a-t-il précisé. L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Metz.

En face du commissariat fermé

Selon les informations de Le Parisien, l’individu interpellé, Liridon B., ressortissant kosovar âgé de 22 ans, est défavorablement connu de la police pour une vingtaine de faits dont la moitié de violences (trois avec violence ou menace avec arme, deux pour violence en réunion, un pour violence dans un établissement d’éducation…), mais aussi des affaires de port d’arme, de harcèlement moral et de stupéfiants. Également connu pour plusieurs délits routiers, le suspect purgeait une peine de détention à domicile sous surveillance électronique (DDSE), comme l’a précisé le procureur de Metz.

publicités

« Ce qui est triste, c’est que le commissariat se trouve en face du lieu où se sont déroulés les faits », regrettait Fabien Engelmann. « Mais le commissariat malheureusement est fermé la nuit. On avait déjà dû se battre pour le maintenir sur la commune, mais, à 18 heures, il ferme ». Par ailleurs, comme le précise France 3, l’enfant du couple, une fillette âgée de trois ans et demi, aurait assisté à la mort de sa mère par la fenêtre du domicile.

Le compagnon de la victime déjà condamné

L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Metz. Le suspect, âgé de 23 ans et de nationalité serbe, avait déjà été condamné à un an de prison pour des délits routiers. Il avait récemment bénéficié d’un aménagement de peine et avait été placé mi-mai en détention à domicile sous surveillance électronique (DDSE), a précisé le parquet.

Le suspect et la victime sont les parents d’une petite fille née en 2017. L’enfant a fait l’objet d’un placement, a indiqué le parquet.

« Ce qui est triste, c’est que le commissariat se trouve en face du lieu où se sont déroulés les faits », a regretté Fabien Engelmann. « Mais le commissariat malheureusement est fermé la nuit. On avait déjà dû se battre pour le maintenir sur la commune, mais, à 18 h, il ferme. »

Selon le groupe « Féminicides par compagnons ou ex » qui s’est exprimé sur Facebook, il s’agirait du 43e meurtre de femme en France depuis le 1er janvier 2021.

avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre